Contenu abonnés

Un tableau de Jules Adler pour le Musée des Beaux-Arts de Limoges

1. Jules Adler (1865-1952)
Matin de Paris ; le faubourg, 1905
Huile sur toile - 200 x 160 cm
Limoges, Musée des Beaux-Arts
Photo : Alain Leprince
Voir l´image dans sa page

27/1/22 - Acquisition - Limoges, Musée des Beaux-Arts - Il y a quelques années, l’étape roubaisienne de la rétrospective Jules Adler précédemment présentée à Dole ou à Évian réservait une surprise de taille à ses visiteurs : un grand tableau inédit, redécouvert peu de temps auparavant à Limoges, où il était conservé depuis le début du siècle dernier. Matin de Paris ; le faubourg (ill. 1) avait alors pu être envoyé à La Piscine mais restait absent du catalogue, imprimé dès 2017, et n’avait finalement été reproduit que dans notre chronique de l’exposition (voir l’article) avant d’être plus amplement étudié par Jacques Foucart quelques semaines plus tard (voir l’article). Le tableau appartenait alors à la Fédération du Bâtiment et des Travaux publics de la Haute-Vienne (FFB 87), qui l’avait ensuite prêté au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme pour la dernière étape de cette rétrospective.

Exposé à la vue de tous mais largement ignoré, le tableau fut repéré en 2018 par Marie-Hélène Bournay, archiviste en poste aux Archives municipales de Limoges, qui participait à une réunion de travail dans l’ancien hôtel particulier où la toile était insérée dans un décor de boiseries. Le beau bâtiment du 88 avenue Baudin à Limoges fut édifié au début du XXe siècle sous l’égide de Gaston Monteux (1853 - 1927), important industriel fabricant des chaussures qui employait 1400 ouvriers en 1920 [1]. Sa demeure limousine et son vaste parc furent vendus par ses héritiers à la Fédération du Bâtiment et des Travaux publics de la Haute-Vienne qui fit élever une tour de sept étages connue sous le nom de « Tour du BTP ». Ce bâtiment emblématiques du Limoges d’après-guerre fit l’objet d’une publication de la DRAC Limousin avant d’être abandonné en 2011 puis finalement démoli en 2016, le site ayant…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.