Contenu abonnés

Les deux fragments du Guerchin de retour au Louvre

1 1 commentaire

28/1/22 - Inaliénabilité - Paris, Musée du Louvre - On se rappelle comment (voir nos articles) deux toiles du Guerchin (ill. 1 et 2), fragments d’un grand tableau, La Gloire de tous les saints qui était déposé par le Louvre au début du XIXe siècle dans la cathédrale Notre-Dame de Paris et qui avait disparu depuis sont réapparus dans une vente organisée à l’hôtel Drouot, avant d’être justement - car s’agissant d’œuvres inscrites sur les inventaires du Louvre elles demeurent inaliénables et imprescriptibles - revendiquées par le ministère de la Culture. On se souvient aussi comment ce ministère les oublia, littéralement, chez le commissaire-priseur (la SVV Tajan), alors que les propriétaires et celui-ci, tous de bonne foi, avaient aussitôt accepté cette revendication. Un oubli…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.