Contenu abonnés

Trois nouveaux dessins pour le Musée d’Orsay

1. Léon Frédéric (1856-1940)
La Récolte, 1888
Fusain - 114 x 97,5 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Thierry Jacob
Voir l´image dans sa page

28/4/22 - Acquisitions - Paris, Musée d’Orsay - Léon Frédéric continue de passionner les amateurs comme les institutions : peu représenté dans les collections publiques françaises - malgré l’exposition du Musée Courbet d’Ornans en 2018 (voir l’article) - l’artiste belge intéresse naturellement le Musée d’Orsay. Quelques mois après l’acquisition (voir la brève du 19/8/21) de son Enfant dans les ronces offert par Jean-Louis Milin, président de la Société des Amis des musées d’Orsay et de l’Orangerie, c’est un grand fusain (ill. 1) inédit qui a été acheté auprès de la galerie Terrades. Comme le précise une étiquette ancienne collée au verso, corroborée par la mention qui précède la signature de l’artiste en bas à gauche, ce dessin constitue une première pensée pour le quatrième volet de la série du Blé et du Lin, monumentale suite de grands dessins au fusain réalisée entre 1887 et 1889. Les onze pièces consacrées à la culture du blé étaient suivies de onze autres dédiées au lin : Léon Frédéric s’était spécialisé dans les représentations de la vie rurale après avoir découvert, en 1883, le village ardennais de Nafraiture. Ses multiples séjours parmi les paysans influencèrent de façon décisive son œuvre, déjà marqué par la figure de Jules Bastien-Lepage.

2. Léon Fréderic (1856-1940)
La Terre, 1888
Fusain sur papier - 171 x 113 cm
Bruges, collection particulière
Photo : droits réservés
Voir l´image dans sa page

Cette frise monumentale de vingt-trois dessins, ode grandiose à la classe paysanne laborieuse, fut paradoxalement acquise par une princesse russe, Maria Klavdievan Tenicheva (1858-1928), mécène et collectionneuse mais l’ensemble fut dispersé au moment de la Révolution de 1917. Comme l’indique l’historien de l’art Bruno Fornari dans l’essai qu’il consacra au Blé et au Lin dans le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.