Contenu abonnés

Sèvres préempte un vase en faïence de Nevers

25/10/22 - Acquisition - Sèvres, Musée national de la Céramique - Très attendues, les ventes Al Thani (voir la brève du 11/10/22) furent rythmées par plusieurs préemptions du Château de Versailles (voir la brève du 20/10/22 dédiée à l’un des quatre lots acquis), du Mobilier national (article à venir), du Musée des Arts décoratifs (article à venir) et du Musée national de la Céramique. C’est un beau vase couvert formant pot-pourri en faïence de Nevers à monture de bronze doré (ill. 1 et 2) qui a retenu l’attention de ce dernier, emporté après avoir été adjugé 70 000 € marteau. Pièce rare par sa forme et la grande qualité de son décor dit « à la bougie », elle vient judicieusement compléter le vaste fonds nivernais du XVIIe siècle déjà conservé et récemment enrichi d’une rare sculpture (voir la brève du 30/9/21). Un corpus qui bénéficie depuis février dernier d’une nouvelle présentation (ill. 3) au second niveau du parcours permanent, les « Bleus de Nevers » constituant une séquence phare du réaccrochage des faïences du Grand Siècle.


1. Nevers, vers 1660-1725
Vase couvert formant pot-pourri, vers 1755
Faïence de Nevers et monture
en bronze doré - 32 x 19 cm
Sèvres, Musée national de la Céramique
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page
2. Nevers, vers 1660-1725
Vase couvert formant pot-pourri, vers 1755
Faïence de Nevers et monture
en bronze doré - 32 x 19 cm
Sèvres, Musée national de la Céramique
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Comme le précise la notice du musée [1], ce type de décor « à la bougie » sur faïence particulièrement en vogue entre 1660 et 1700 est produit à Nevers entre 1645 et 1725. Très certainement inspiré de la verrerie nivernaise contemporaine mêlant pâte blanche et pâte bleu opaque à l’imitation de marbrures - en témoigne notamment une gourde conservée par le Musée des Arts décoratifs de Paris -, ce décor sur faïence consistait à projeter sur un fond bleu cobalt, dit parfois « azzuro…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.