Contenu abonnés

Un vase en grès de Gauguin acquis par Orsay

Bénédicte Bonnet Saint-Georges
Paul Gauguin (1848-1903)
Vase porte-bouquet Atahualpa, 1887-1888
Grès - 23.1cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

5/10/18 - Acquisition, Paris, Musée d’Orsay - Il voulait « transformer l’éternel vase grec [...], remplacer le tourneur par des mains intelligentes qui puissent communiquer au vase la vie d’une figure, tout en restant dans le caractère de la matière ». Car Gauguin s’attaqua au grès pour créer à partir de 1886 des «  sculptures céramiques » dans l’atelier d’Ernest Chaplet. Il choisit la technique du colombin à la place du tour et façonna une série de vases aux formes étranges, parfois grotesques, anthropomorphes ou inspirées de la nature. L’exposition du Grand Palais mettait assez bien en valeur cet aspect de son œuvre (voir

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.