Contenu abonnés

Une esquisse de Paul Baudry offerte au Musée Condé

29/11/22 - Acquisition - Chantilly, Musée Condé - Naturellement présents lors de la dernière édition de Fine Arts Paris (voir l’article), les musées français ne manquèrent pas d’y faire quelques emplettes, qui mettront cependant quelques semaines voire quelques mois à se voir concrétisées. Plusieurs institutions se sont ainsi arrêtées sur le stand du marchand bordelais Jacques Sargos, dont la galerie L’Horizon chimérique proposait une séduisante esquisse (ill. 1) de Paul Baudry peinte sur un panneau d’acajou enduit d’une préparation blanche. Celle-ci n’a pas échappé à l’œil avisé d’une collectionneuse particulièrement attachée à Chantilly qui en a aussitôt fait l’acquisition en vue de l’offrir au Musée Condé, où ce petit tableau vient déjà d’être livré !


1. Paul Baudry (1828-1886)
Diane au repos, vers 1858-1859
Huile sur panneau - 23,4 x 33 cm
Chantilly, Musée Condé
Photo : Galerie L’Horizon chimérique
Voir l´image dans sa page

Il s’agit en effet d’une étude préparatoire inédite pour l’un des dessus-de-porte de la galerie des Cerfs du château de Chantilly, salle à manger d’apparat où le duc d’Aumale recevait ses invités qui pouvaient admirer l’un des joyaux de ses collections : ses huit tapisseries de la tenture des Chasses de Maximilien, tissées à la manufacture royale des Gobelins pour le comte de Toulouse, qui ont à la fois déterminé le volume et le décor cynégétique de cette pièce de style néo-Renaissance. Dominée par son plafond à caissons, elle constituait l’écrin idéal (ill. 2) pour les repas où le prince recevait l’élite de son temps, avant de convier ses invités à découvrir sa galerie de peintures où l’on accède encore aujourd’hui en empruntant la porte dominée par le tableau de Paul Baudry.


2. Vue de la galerie des Cerfs du château de Chantilly avant son réaménagement récent
Photo : Marc Walter
Voir l´image dans sa page

Comme l’écrit très justement Baptiste Roelly, conservateur du patrimoine au Musée Condé du…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.