Contenu abonnés

Redécouverte d’un tableau de Louis-César Ducornet

4/9/20 - Patrimoine - Paris, église Saint-Louis-en-l’Île - Louis-César Ducornet est un artiste étonnant. Né en 1806 gravement handicapé (il avait des bras réduits à des moignons, et des jambes sans fémur) il réussit l’exploit extraordinaire de devenir peintre en utilisant ses pieds. On sait que cela n’est pas unique dans l’histoire de la peinture, mais Ducornet atteint un niveau tel qu’il peut être placé aux côtés des meilleurs peintres religieux du XIXe siècle. Il n’était pas rare que les critiques du Salon répètent cette blague éculée, mais néanmoins exacte : « Monsieur Ducornet peint avec ses pieds mieux que beaucoup avec leurs mains ».


1. Louis-César Ducornet (1806-1856)
Autoportrait, vers 1825-1830
Huile sur toile - 82 x 65 cm
Lille, Musée des Beaux-Arts
Photo : PBA de Lille
Voir l´image dans sa page
2. Louis-César Ducornet (1806-1856)
Autoportrait, 1852
Huile sur toile - 32 x 27 cm
Galerie La Nouvelle Athènes
Photo : La Nouvelle Athènes
Voir l´image dans sa page

3. Orgue de chœur occultant la chapelle Saint-Denis de l’église Saint-Louis-en-l’Île
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Originaire de Lille, plusieurs dessins sont notamment conservés au Musée des Beaux-Arts de cette ville, ainsi qu’un autoportrait qui le montre à son chevalet alors qu’il n’a qu’une vingtaine d’années (ill. 1). C’est un autre autoportrait que présentera la galerie La Nouvelle Athènes dans sa prochaine exposition de novembre, qui montre l’artiste plus âgé (il a alors 46 ans) en train de peindre un portrait dans son atelier, avec à l’arrière plan un grand tableau dont on ne voit qu’une partie (ill. 2).
Quel était donc ce tableau ? Une intuition a conduit Thomas Unger, qui travaille pour cette galerie, à penser qu’il pouvait s’agir de Saint Denis prêchant, une toile de Ducornet censée se trouver dans l’église Saint-Louis-en-l’Île, mais qui semblait absente de cet édifice. Avec l’aide de deux autres historiens…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.