Contenu abonnés

Quelques nouvelles du service de toilette de la duchesse de Modène

4 4 commentaires

8/2/21 - Acquisitions - Paris, Musée du Louvre - Il y a un peu plus d’un an, l’apparition sur le marché parisien d’une série de pièces du service de toilette en vermeil de Charlotte-Aglaé d’Orléans, duchesse de Modène (1700-1761), faisait naître à la fois les plus grandes craintes et les plus grands espoirs chez les amoureux du patrimoine (voir la brève du 25/11/19). Fort heureusement, le Musée du Louvre sut se montrer à la hauteur de la situation : huit des dix lots proposés chez Christie’s France purent être préemptés (voir la brève du 28/11/19) et rejoindre les collections du département des Objets d’art. Comme nous l’écrivions alors, il s’agit d’une acquisition véritablement fondamentale tant les rescapés de la luxueuse orfèvrerie de cour qui faisait la gloire de l’Ancien Régime sont aujourd’hui rarissimes. Volontiers exilés, dispersés voire fondus, ces objets qui témoignent du faste et de la virtuosité des orfèvres français sont aujourd’hui particulièrement recherchés par les collectionneurs ainsi que par les conservateurs.


1. Onze pièces du service de toilette de la duchesse de Modène dans leur nouvelle vitrine au Musée du Louvre
Photo : Département des Objets d’art du Musée du Louvre
Voir l´image dans sa page
2. Attribué à Nicolas Besnier (1685-1754)
Flacon à parfum, 1719-1720
Argent fondu, ciselé et doré - 19,3 x 6,8 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Département des Objets d’art du Musée du Louvre
Voir l´image dans sa page

Les huit pièces préemptées en novembre 2019 ont bénéficié d’une petite restauration au Musée du Louvre, où s’est rapidement posée la question de leur présentation. Au sein des nouvelles salles du XVIIIe siècle du département des Objets d’art, inaugurées en juin 2014 (voir l’article), c’est le salon de Beauvais qui est consacré à l’orfèvrerie Régence et rocaille. Cet aménagement, fort peu satisfaisant, se compose de vitrines hautes délimitant un espace rectangulaire au centre de la pièce dont…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.