Contenu abonnés

Les Nemours traversent l’Atlantique

25/2/21 - Acquisition - Richmond, Virginia Museum of Fine Arts (VMFA) - Si la Révolution de 1848 avait seulement contraint les Nemours à traverser la Manche, rejoignant les autres membres de la famille d’Orléans dans leur exil britannique, les deux portraits du second fils de Louis-Philippe et de son épouse que nous avions remarqués lors de la dernière édition du Parcours de la Céramique et des arts du Feu (voir l’article) ont de leur côté franchi l’Atlantique : ces deux belles plaques de porcelaine (ill. 1 et 2) rejoignent le Virginia Museum of Fine Arts de Richmond qui vient d’annoncer leur acquisition.


1. Manufacture royale de Sèvres
Clémence Naigeon-Turgan (1802-1854) d’après Franz-Xaver Winterhalter (1805-1873)
Portrait de Louis d’Orléans, duc de Nemours, vers 1842-1843
Porcelaine dure, bronze ciselé et doré - 28,5 x 24,5 cm
Richmond (VA), Virginia Museum of Fine Arts
Photo : Royal Provenance
Voir l´image dans sa page
2. Manufacture royale de Sèvres
Clémence Naigeon-Turgan (1802-1854) d’après Franz-Xaver Winterhalter (1805-1873)
Portrait de Victoire de Saxe-Cobourg-Gotha, duchesse de Nemours, vers 1842-1843
Porcelaine dure, bronze ciselé et doré - 28,5 x 24,5 cm
Richmond (VA), Virginia Museum of Fine Arts
Photo : Royal Provenance
Voir l´image dans sa page

Proposés par la galerie Royal Provenance de Maxime Charron, ces deux intéressants portraits ovales ont été réalisés à la Manufacture royale de porcelaine de Sèvres aux alentours de 1842-1843 par une élève de la célèbre Marie-Victoire Jaquotot (voir la brève du 18/5/20) : Clémence Naigeon-Turgan. Fille du conservateur du Musée du Luxembourg, celle-ci travailla à Sèvres comme peintre de figures entre 1830 et 1852 et exposa au Salon de 1834 à 1852. Pour ces deux portraits, elle s’inspira logiquement des tableaux réalisés par Franz-Xaver Winterhalter lors du mariage du couple ducal qui se déroula au printemps 1840 à Saint-Cloud, comme l’immortalisa Philippoteaux.…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.