Contenu abonnés

La 13e édition du Parcours de la Céramique et des arts du Feu

1. Rouen, Fabrique de Poterat
Grand plat à décor rayonnant bleu et rouge, vers 1720
Faïence stannifère, émaux de grand feu - 47,5 cm
Camille Leprince
Photo : Jérémie Beylard
Voir l´image dans sa page

17/9/20 - Marché de l’Art - Le Parcours de la Céramique et des arts du Feu, qui inaugurait cette semaine sa treizième édition, ne fait pas partie des nombreuses foires automnales annulées les unes après les autres : à l’instar du Parcours des Mondes qui vient de fermer ses portes à quelques rues de là, cette manifestation qui invite les amateurs et les curieux à déambuler entre les galeries spécialisées du Carré Rive Gauche est parfaitement compatible avec les règles sanitaires désormais en vigueur. On peut seulement déplorer l’absence de la galeriste belge Laurence Lenne, qui n’a pu participer cette année. Le Parcours n’ayant fort heureusement jamais eu l’espoir de déplacer des foules compactes comme seule la FIAC sait le faire, la promenade se révèle toujours aussi agréable sous le beau soleil d’automne. Bien sûr, certains habitués n’ont pas fait le déplacement mais la céramique reste un marché de niche, où marchands et collectionneurs se doublent volontiers d’érudits : les passionnés sont indubitablement au rendez-vous.

Commençons notre bref survol par la seule galerie qui n’est pas présente dans le quartier traditionnel délimité par le quai Voltaire et les rues du Bac, de l’Université et des Saints-Pères : c’est en effet dans les salons de la galerie Aveline, place Beauvau, que Camille Leprince déploie son exposition joliment intitulée Festons de faïence.


2. Trois pièces en faïence de Rouen réalisées au début du XVIIIe siècle présentées par Camille Leprince à la galerie Aveline à l’occasion du Parcours de la Céramique
Photo : Jérémie Beylard
Voir l´image dans sa page

Accompagnée d’un riche catalogue également disponible en ligne, celle-ci se compose de chefs-d’œuvre en faïence de Rouen qui paraîtront familiers aux…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.