La fontaine de Raoul Larche près du Grand Palais menacée

4 4 commentaires

28/6/18 - Patrimoine - Paris, Grand Palais - Alors que les fontaines du Rond-Point des Champs-Élysées sont désormais en travaux pour être remplacées par d’absurdes jets de douche dessinés par les frères Bouroullec, non loin de là une autre fontaine historique (ill. 1 et 2), installée à cet emplacement depuis sa création en marbre et parfaitement insérée dans son environnement, est désormais menacée par la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais avec la complicité de la Ville de Paris, à moins que ce ne soit l’inverse.


1. Raoul Larche (1860-1912)
La Seine et ses affluents, 1910
Marbre
Paris, square Jean Perrin
Photo : Siren-Com (CC BY-SA 3.0)
Voir l´image dans sa page
2. Raoul Larche (1860-1912)
La Seine et ses affluents, 1910 (détail)
Marbre
Paris, square Jean Perrin
Photo : Siren-Com (CC BY-SA 3.0)
Voir l´image dans sa page

Devant environ 150 cadres de la RMN à qui l’on présentait le 11 juin dernier le projet de travaux pharaoniques que va connaître le Grand Palais ces prochaines années - projet dont on connaît déjà les funestes conséquences sur le Champ-de-Mars avec l’installation pendant quatre ans d’un « Grand Palais temporaire » (voir l’article) - des images de ce que pourrait devenir le square Jean Perrin qui se trouve sur le côté nord du bâtiment, là où se fait l’entrée à certaines des grandes expositions (ill. 3 et 4). On y voit depuis 1910, date de sa création, une fontaine de Raoul Larche qui s’insère particulièrement bien dans ce lieu, la sculpture encore Art nouveau se mariant parfaitement avec l’architecture. Ce square qui n’a besoin que d’être mieux entretenu qu’il ne l’est actuellement et d’être débarrassé des disgracieux cordons installés en permanence et censés canaliser les foules qui viennent voir les expositions, va être tout simplement détruit [1]. À sa place, une espèce de miroir d’eau comme certains les affectionnent tant, complètement hors d’échelle et sans rapport aucun avec l’édifice.


3. Projet d’aménagement du square Jean Perrin présenté aux cadres de
la RMN-GP le 11 juin (la fontaine de
Raoul Larche a disparu)
Voir l´image dans sa page
4. Projet d’aménagement du square Jean Perrin présenté aux cadres de
la RMN-GP le 11 juin (la fontaine de
Raoul Larche a disparu)
Voir l´image dans sa page

Interrogée, la RMN-GP nous a répondu qu’il ne s’agissait que d’un projet qui n’a rien d’officiel ni de validé. Cela n’est évidemment pas fait pour nous rassurer. D’abord car il est semble-t-il si avancé qu’on le présente tout de même au personnel comme une hypothèse plausible, ensuite parce que cela veut dire simplement que le cahier des charges des travaux n’a pas sanctuarisé cet endroit et que les autres projets pourraient s’avérer pire. Il est légitime de s’interroger aussi sur le reste du projet dont on rappelle qu’il va coûter la somme mirobolante de plus de 400 millions d’euros !
Le Grand Palais étant classé monument historique, le ministère de la Culture aura son mot à dire même si l’on sait depuis longtemps qu’à Paris la DRAC valide très complaisamment à peu près toutes les folies urbanistiques de la municipalité (ou les « régularise » après coup). La RMN-GP dépendant de ce ministère, on ne voit par ailleurs pas bien comment elle n’aurait pas obtenu son aval. On ne saura, en tout cas, rien de ce que celui-ci pense de ce projet, nous n’avons obtenu aucune réponse à nos questions, pas davantage que nous n’en avons eu de la Ville.

Que le projet retenu soit celui-ci ou un autre, supprimer la fontaine de Raoul Larche et l’aménagement actuel du square Jean Perrin qui ne demande qu’à être restauré serait un nouveau coup porté au patrimoine parisien. Inutile de dire que nous ferons tout pour que ce vandalisme n’ait pas lieu.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.