Contenu abonnés

Deux nouveaux chefs-d’œuvre rejoignent la Huntington de San Marino

2 2 commentaires
1. Élisabeth Louise Vigée Le Brun (1755-1842)
Portrait de Joseph Hyacinthe François-de-Paule de Rigaud, comte de Vaudreuil, vers 1784
Huile sur toile - 129,5 x 96,5 cm
San Marino, The Huntington Library, Art Museum and Botanical Gardens
Photo : The Huntington Library, Art Museum and Botanical Gardens
Voir l´image dans sa page

14/11/22 - Acquisitions - San Marino, The Huntington Library, Art Museum and Botanical Gardens - Les grands musées californiens aiment les talentueuses peintres françaises de la fin du XVIIIe siècle : après l’exceptionnel pastel d’Adélaïde Labille-Guiard entré au Getty Museum (voir la brève du 22/6/21) et l’intéressant paysage d’Élisabeth Vigée Le Brun acquis par les Fine Arts Museums de San Francisco (voir la brève du 25/1/22), un splendide portrait du comte de Vaudreuil (ill. 1) peint par cette dernière vient de rejoindre les collections de « la » Huntington de San Marino. Par un amusant hasard qui n’en est peut-être pas un, ces trois œuvres avaient récemment connu le feu des enchères à Paris où nous avions remarqué la vibrante effigie de cet aristocrate libertin au printemps (voir la brève du 6/5/22) avant qu’elle ne soit acquise par la galerie Coatalem qui l’a ensuite cédée à l’institution californienne. Signalons cependant que ce beau tableau lui a été offert par la Fondation Ahmanson, mécène bien connu dans le comté de Los Angeles : celle-ci assura durant de longues années les acquisitions de peinture ancienne du LACMA, comme le rappelait son ancien conservateur Jean-Patrice Marandel dans l’interview qu’il nous avait accordée en 2008. Visiblement peu convaincue par les projets - très contestés - de redéploiement (voir l’article) du LACMA, la Fondation Ahmanson opéra un spectaculaire retrait au début de l’année 2020, qui fit la une de la presse spécialisée californienne et qui bénéficie aujourd’hui au musée installé à San Marino, connu pour ses collections de portraits britanniques et de meubles français du XVIIIe siècle ainsi que pour ses merveilleux jardins.

2. Élisabeth Louise Vigée Le Brun (1755-1842)
Portrait de Joseph Hyacinthe François-de-Paule de Rigaud, comte de Vaudreuil, vers 1784
Huile sur toile - 129,5 x 96,5 cm
San Marino, The Huntington Library, Art Museum and Botanical Gardens
Photo : The Huntington Library, Art Museum and Botanical Gardens
Voir l´image dans sa page

Présenté chez Christie’s dans un encadrement plutôt banal, le tableau est arrivé en Californie dans un splendide cadre néoclassique de la fin du XVIIIe siècle (ill. 2) déniché par Éric Coatalem dans son propre stock mais qui s’adapte si parfaitement au portrait du comte de Vaudreuil qu’on croirait y voir le cadre d’origine ! Celui que la peintre surnommait « l’Enchanteur » dans ses Souvenirs n’avait certainement pas fait que poser pour elle : assurément amis, sans doute amants, ils se rencontrèrent aux alentours de 1780, probablement grâce à la comtesse de Polignac, favorite de la reine…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.