Contenu abonnés

Le Getty achète un chef-d’œuvre d’Adélaïde Labille-Guiard à Paris

1. Adélaïde Labille-Guiard (1749-1803)
Madame Mitoire et ses enfants, 1783
Pastel sur papier marouflé sur toile - 92 x 72,5 cm
Los Angeles, The J. Paul Getty Museum
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

22/6/21 - Acquisition - Los Angeles, The J. Paul Getty Museum - Très admiré chez Christie’s au cours des dernières semaines, le Portrait de Madame Mitoire et ses enfants (ill. 1) par Adélaïde Labille-Guiard était l’un des lots vedette de la vente Women in art du 16 juin dernier (voir la brève du 13/6/21) où il dépassa largement son estimation, atteignant 520 000 € marteau [1]. Les optimistes (ou les idéalistes) qui espéraient vaguement une préemption en furent pour leurs frais : c’est le Getty Museum qui déboursa cette somme et emporta ce grand pastel qui avait été dévoilé pour la première fois au Salon de 1783, l’année où l’artiste avait été admise - en même temps qu’Élisabeth Vigée-Lebrun, mais sans la protection royale dont bénéficiait celle-ci - à l’Académie royale de Peinture et de Sculpture, cooptée par ses amis académiciens qui lui accordèrent vingt-neuf voix sur trente-deux. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si son morceau de réception, le portrait du sculpteur Augustin Pajou modelant le buste de son maître Jean-Baptiste II Lemoyne, était également présenté à cette occasion. Le livret du Salon de 1783 (ill. 2), que cite Neil Jeffares dans son riche article [2] sur le pastel, nous apprend d’ailleurs qu’on pouvait y admirer plusieurs autres portraits d’amis peintres d’Adélaïde Labille-Guiard : Joseph-Marie Vien, Jean-Jacques Bachelier, Étienne-Pierre-Adrien Gois, Joseph-Benoît Suvée, Jacques-Antoine de Beaufort et Guillaume Voiriot.


2. Extrait du Livret du Salon de 1783 où le Portrait de Madame Mitoire avec ses enfants fut exposé sous le numéro 131
Voir l´image dans sa page

Née Christine-Geneviève Bron, Madame Charles Mitoire (1760-1842) était par sa mère la petite-fille de Carle van Loo, Premier peintre…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.