Contenu abonnés

Une vente aux enchères et une exposition en galerie à Paris

1. Attribué à Miguel Alcañiz
(documenté de 1408 à 1447)
Le Martyre de saint Vincent
Tempera et fond d’or sur panneau -
69 x 73 cm
Vente Tajan le 22 juin 2021
Photo : Tajan
Voir l´image dans sa page

21/6/21 - Marché de l’art - Paris - C’est un élément de retable attribué à un peintre espagnol de la première moitié du XVe siècle (ill. 1), faisant partie d’un polyptyque démembré dont un autre panneau appartient au Musée Hyacinthe Rigaud, et un autre au Museu d’Art de Catalunya, qui sera proposé aux enchères demain soir par la maison Tajan. 
Dans cette vacation, on trouvera également un intéressant tableau, copie ancienne de La Vierge aux Rochers de Léonard de Vinci (ill. 2). Cette toile, peinte vers 1630, semble être due à un artiste de cour, puisque l’œuvre de Léonard était, à cette date, conservée dans l’appartement des Bains au château de Fontainebleau. L’auteur pourrait donc être - il s’agit là d’hypothèses - un artiste de la Seconde école de Fontainebleau, proche d’Ambroise Dubois (mais celui-ci, mort vers 1615, ne peut pas en être l’auteur. Remarquons enfin, pour compléter l’hypothèse d’un auteur proche de la cour, l’utilisation abondante de lapis-lazuli, pigment très coûteux. Quoi qu’il en soit, ce tableau est un exemple intéressant et précoce de l’influence de Léonard en France, qui permet d’imaginer les coloris initiaux du tableau original avant que celui-ci ne soit jauni par les vernis anciens.


2. France, vers 1630, d’après Léonard de Vinci
La Vierge aux Rochers
Huile sur toile - 172 x 117 cm
Vente Tajan le 22 juin 2021
Photo : Tajan
Voir l´image dans sa page

Signalons enfin, dans cette même vente où quelques tableaux pourraient attirer l’attention des musées, une toile inédite d’Arnould de Vuez, peintre qui fait actuellement l’objet d’une rétrospective au Musée de l’Hôtel Sandelin à Saint-Omer, et un tableau du Salon de 1775 par Nicolas-René Jollain (ill. 3), identifié par les deux spécialistes de cet artiste,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.