Deux meubles de Jean-Henri Riesener retournent à l’hôtel de la Marine

Didier Rykner

7/5/19 - Acquisitions - Paris, hôtel de la Marine - Le Centre des Monuments Nationaux vient de faire une superbe acquisition, que l’on espérait sans trop oser y croire, lors de la vente Christie’s New York, le 30 avril dernier, de la collection Desmarais que nous avions évoquée dans une récente brève. Le prix d’adjudication s’est élevé à 1 155 000 $ (avec les frais).


1. Jean-Henri Riesener (1734-1806)
Commode, 1774-1775
Paris, hôtel de la Marine
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Il s’agit d’une commode de Jean-Henri Riesener, commandée en 1774 et livrée en 1775 pour la chambre de Madame Random de Pommery, l’épouse du garde du Garde-Meuble de la Couronne qui se trouvait alors dans l’Hôtel de la Marine que Gabriel venait juste de terminer d’édifier. La commode passa en suite chez le successeur de Random de Pommery, Alexandre Lemoine de Crécy, puis fut vendue en 1795 avec une partie du mobilier de l’hôtel.


2. Jean-Henri Riesener (1734-1806)
Secrétaire, 1774-1775
Paris, hôtel de la Marine
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Le CMN est également en cours d’acquisition, par l’intermédiaire de Christie’s, d’un meuble qui avait été exposé dans les locaux parisiens de la société. Lui aussi est dû à Riesener, et lui aussi était destiné à l’hôtel de la Marine. Il s’agit d’un secrétaire, le premier meuble créé par cet ébéniste pour un bâtiment officiel, en 1771, qui consistait donc en une sorte d’examen de passage (comme l’a écrit Christian Baulez). Ce meuble d’applique, dont l’abattant ouvert servait de table à écrire, fut commandé par Pierre-Elisabeth de Fontanieu, intendant et contrôleur général du Garde-Meuble de la Couronne de 1767 à 1784. Il appartient à une suite de huit secrétaires commandés par le Garde-Meuble de la Couronne dont aucun autre n’est conservée aujourd’hui dans une collection française.

Ces deux meubles fort heureusement acquis par le CMN viendront donc participer à l’ameublement de l’appartement de Fontanieu, la commode dans la chambre de l’Intendant, et le secrétaire dans son grand cabinet. Rappelons que l’ouverture au public de l’hôtel de la Marine est prévu pour le printemps 2020.

Si le secrétaire est acquis directement par le CMN, en partie grâce aux crédits du ministère de la Culture, la commode a été offerte par la Fondation Collection Al Thani. Rappelons que celle-ci bénéficiera pendant vingt ans de salles d’expositions dans l’hôtel afin de présenter par roulement les œuvres de sa collection (voir la brève du 26/10/18).

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.