Contenu abonnés

Un pastel et des estampes de Whistler pour la Frick Collection

1. James McNeill Whistler (1834–1903)
Le Verre de vin, 1859
Eau-forte - 8,3 × 5,5 cm
Second état
Gertrude Kosovsky Collection
New York The Frick Collection
Photo : The Frick Collection
Voir l´image dans sa page

7/5/19 - Acquisitions - New York, The Frick Collection - Quarante-deux œuvres sur papier de James Abbott McNeill Whistler ont été promises à la Frick Collection par Gertrude Kosovsky. L’ensemble donne un aperçu de l’œuvre gravé de l’artiste, de ses premières eaux-fortes de la fin des années 1850 aux lithographies de la fin des années 1890.

Whistler s’intéressa très tôt à la gravure, il apprit la technique de l’eau-forte lorsqu’il travailla au Bureau de cartes marines à Washington. Parmi celles qu’il réalisa entre 1858 et 1859, un Verre de vin montre déjà le talent de l’artiste qui choisit un sujet très simple, une rare nature morte, pour mieux s’intéresser aux effets de transparence (ill. 1). Il fait aussi preuve d’une certaine audace en organisant la composition d’Une Soupe à trois sous, dans un bistrot parisien, autour d’un grand vide (ill. 2).
Whistler s’imposa donc dans le domaine de l’estampe et conçut aussi bien des oeuvres indépendantes que des séries ; la première, en 1858, fut la French set (Suite française) imprimée par Auguste Delâtre, qui décline des vues de rues, des portraits - sa nièce Annie, La Mère Gérard - et des scènes de genre - La Vendeuse de moutarde, La Vieille aux loques. La collection Kosovsky possède plusieurs planches de cette série, notamment un portrait de « Fumette » (ill. 3) ; c’était le surnom d’Héloïse, couturière et maîtresse de Whistler qui posa pour lui à plusieurs reprises, notamment pour Vénus.


2. James McNeill Whistler (1834–1903)
Soupe à Trois Sous, 1859
Etat unique
Eau-forte - 15,2 × 22,8 cm
Gertrude Kosovsky Collection
New York The Frick Collection
Photo : The Frick Collection
Voir l´image dans sa page
3. James McNeill Whistler (1834–1903)
Fumette, 1858
French Set, 1858
Eau-forte - 16,3 ×…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.