Des ventes en demi-teinte à Londres

3/12/19 - Marché de l’art - Londres - Les ventes de décembre à Londres sont cette année moins séduisantes que d’habitude, même si Sotheby’s peut montrer beaucoup de très beaux tableaux, mais dont beaucoup font partie de la vente de janvier à New York qui promet d’être remarquable et dont nous parlerons en son temps.


1. Giovanni di Paolo (vers 1399-1482)
Sainte Claire recevant l’habit des mains de saint François
Tempera et or sur panneau - 20,6 x 29,2 cm
Vente Christie’s Londres 3/12/19
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page
2. Giovanni di Paolo (vers 1399-1482)
Sainte Claire sauvant le navire de la tempête
Tempera et or sur panneau - 19,7 x 29,5 cm
Vente Christie’s Londres 3/12/19
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Chez Christie’s, il faut surtout signaler les deux petits panneaux de prédelle de Giovanni di Paolo (ill. 1 et 2), artiste siennois toujours surprenant. Tant Sainte Claire recevant les habits de son ordre, superbe, que l’étonnant Sainte Claire sauvant le navire de la tempête, avec ses vagues si curieusement représentées, constituent des chefs-d’œuvre de l’art italien du Quattrocento.


3. Ambroise Bosschaert (1573-1621)
Fleurs dans un vase avec coquillages et insectes
Huile sur cuivre - 33 x 21,6 cm
Vente Christie’s Londres, 3/12/2019
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Remarquons aussi un magnifique tableau de fleurs d’Ambroise Bosschaert (ill. 3), ainsi que trois portraits de Caspar Netscher, inattendus dans notre sélection car cet artiste est loin de figurer parmi nos favoris.


4. Cercle de Pierre Puget (1620 - 1694)
Esclave vaincu, vers 1660-1680
Terre cuite - H. 38,1 cm
Christie’s Londres, 4/12/19
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
5. Italie (?), XIXe siècle
Guerrier
Terre cuite - 50,7 x 44,5 cm
Vente Christie’s Londres, 4/12/19
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Parmi les sculptures, nous remarquerons deux bronzes, l’un d’après la Sainte Bibiane du Bernin, l’autre, placée dans le « cercle de l’Algarde » et qui représente saint Philippe Néri. Estimée seulement 4 à 6000 livres, elle démontre une fois de plus que la qualité n’est pas forcément hors de prix. On pourra en dire autant d’une terre cuite représentant un esclave, placée cette fois dans le « cercle de Puget » (ill. 4), d’une très belle facture. Signalons pour terminer une tête de guerrier en terre cuite placée dans à nouveau dans un cercle, celui de François Rude, où elle n’a à notre avis rien à faire même s’il s’agit d’une très belle sculpture, peut-être italienne du milieu du XIXe siècle (ill. 5).


6. Nicolas Poussin (1594-1665)
Le Baptême du Christ
Huile sur panneau - 30,5 x 22,8 cm
Vente Sotheby’s Londres, 4/12/19
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page
7. Simon Vouet (1590-1649)
Étude de jeune fille en Vierge
Huile sur toile - 60.7 x 49.5 cm
Vente Sotheby’s Londres, 5/12/19
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

8. Luis de Morales (vers 1520-1586 ?)
Pietà
Huile sur panneau - 80,8 x 57,2 cm
Sotheby’s Londres, 4/12/19
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page
9. Gênes, XVIIe siècle
Ecce Homo
Huile sur toile - 157 x 130 cm
Vente Sotheby’s Londres, 5/12/19
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Sotheby’s présente également quelques œuvres notables, dont un Baptême du Christ de Nicolas Poussin (ill. 6) petit, mais fort beau, une Vierge de Simon Vouet (ill. 7) ou une Pietà typique de Luis Morales (ill. 8), particulièrement étrange avec une Vierge étirée à l’extrême. Remarquons aussi un bel Ecce Homo de l’école génoise (ill. 9), demeuré anonyme.


10. Attribué à Camillo Rusconi (1658-1728)
Saint Jacques le Majeur, vers 1700
Terre cuite - H. 40 cm
Vente Sotheby’s Londres, 3/12/19
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
11. Cercle de Joseph Chinard (1756-1813)
Minerve protégeant les Arts et les Sciences, vers 1790-1800
Terre cuite - H. 41 cm
Vente Sotheby’s Londres, 3/12/19
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Parmi les sculptures, il faut signaler un très beau Saint Jacques le Majeur en terre cuite, attribué à Camillo Rusconi (ill. 10), certes mutilé mais d’une puissance extrême, et une Minerve protégeant les Arts et les Sciences, encore une terre cuite et encore placée dans un cercle, celui de Joseph Chinard (ill. 11).


12. Lacroix de Marseille (1700-1782)
Le Tibre, le château Saint-Ange et Saint-Pierre
Huile sur toile - 105,6 x 187,4 cm
Vente Bonham’s Londres, 4/12/19
Photo : Bonham’s
Voir l´image dans sa page
13. Manufacture de Sèvres, vers 1770
Rafraichissoirs du service de Madame du Barry
Céramique
Vente Bonham’s Londres, 4/12/19
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

On terminera par Bonham’s qui montre au moins deux très beaux tableaux : un Lacroix de Marseille particulièrement spectaculaire pour cet artiste (ill. 12) , et un Johann Georg Platzer. 
Notons enfin, toujours chez Bonham’s, deux rafraichissoirs (ill. 13), d’un service commandé par Madame du Barry en 1770 dont Versailles conserve déjà trois pièces.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.