Contenu abonnés

De Stella à Maurice Denis, acquisitions récentes du Musée de Port-Royal

2 2 commentaires

1/3/18 - Acquisitions - Magny-les-Hameaux, Musée national de Port-Royal-des-Champs - Le Musée des Granges de Port-Royal, qui ouvrira bientôt une exposition de dessins français du XVIIe siècle du musée d’Orléans, vient d’ajouter à ses collections deux beaux tableaux de Jacques Stella, acquis de la galerie Coatalem à Paris. Formant pendants et peint sur marbre, ils représentent respectivement la Vierge et le Christ en buste (ill. 1 et 2). Ces deux petits tableaux, à la technique porcelainée accentuée par le support, sont sans doute des œuvres de dévotion privée, au style typique de Jacques Stella. On remarquera le caractère très raphaélesque de la Vierge.


1. Jacques Stella (1596-1657)
La Vierge
Huile sur marbre - 22,5 x 16 cm
Magny-les-Hameaux, Musée national de Port-Royal
Photo : Galerie Coatalem
Voir l´image dans sa page
2. Jacques Stella (1596-1657)
Le Christ
Huile sur marbre - 22,5 x 16 cm
Magny-les-Hameaux, Musée national de Port-Royal
Photo : Galerie Coatalem
Voir l´image dans sa page

Le musée s’est par ailleurs enrichi ces dernières années de plusieurs œuvres. Nous avions déjà parlé ici des deux tableaux de Jean Restout achetés en 2016 (voir la brève du 16/6/16), mais nous n’avions pas encore évoqué les achats et dons qui suivent, traités par ordre chronologique d’acquisition :


3. Atelier de Philippe de Champaigne (1602-1674)
La Mort de saint Benoît, vers 1646
Huile sur toile - 90,9 x 146,4 cm
Magny-les-Hameaux, Musée national de Port-Royal
Photo : Musée national de Port-Royal
Voir l´image dans sa page

4. France, avant 1749
La Foi triomphant de l’Hérésie
Bronze - 39,5 x 20,5 x 4 cm
Magny-les-Hameaux,
Musée national de Port-Royal
Photo : Musée national de Port-Royal
Voir l´image dans sa page

En 2015, la Société Lusis (entreprise active dans les moyens de paiement) a offert au musée un tableau de l’atelier de Philippe de Champaigne (ill. 3) provenant de l’importante commande passée par la reine Anne d’Autriche à l’artiste pour le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.