Bénédicte Bonnet Saint-Georges

Articles

  • Les ventes de novembre

    « Si ce n’est toi c’est donc ton frère ! » Jean-Baptiste Oudry illustra à plusieurs reprises les fables de La Fontaine et notamment celle du Loup et de l’Agneau. De 1729 à 1734, il dessina 275…

    Contenu abonnés
  • La Rochepot dispersé, la Région silencieuse

    Vidé. Le château de La Rochepot a vu son mobilier dispersé lors de la vente judiciaire qui s’est déroulée le 10 octobre dernier (voir l’article). C’était pourtant un ensemble cohérent de meubles et…

  • La National Gallery de Washington achète un dessin d’Isaac Van Ostade

    Moins connu que son frère Adriaen auprès duquel il se forma à Harleem, Isaac van Ostade eut par ailleurs une carrière très courte puisqu’il mourut à l’âge de 28 ans. L’un de ses dessins était exposé à la…

    Contenu abonnés
  • Boston acquiert un tableau de Victorine Meurent

    Elle incarne Olympia, elle est aussi la femme nue du Déjeuner sur l’Herbe, ou encore la Femme au perroquet. Victorine Meurent, « Cette blonde rousse à la peau laiteuse » décrite par Jacques Emile…

    Contenu abonnés
  • Debussy par Blanche acquis par la Cité de la Musique

    Les couleurs et les sons se répondent dans la peinture de l’un, dans la musique de l’autre, et dans l’amitié qui les lia tous deux. Jacques Émile Blanche tout d’abord, jouait du piano. Il avait eu pour…

    Contenu abonnés
  • De Manet à Anquetin : deux ventes de Christie’s et Sotheby’s à Paris

    On ne présente plus la famille Rouart, dynastie d’artistes, de collectionneurs et de mécènes. Une exposition à Nancy en 2015 révélait les toiles de trois générations de peintres, tandis qu’une donation,…

    Contenu abonnés
  • Une souscription pour l’achat d’un portrait de Gros

    « Mon coeur est pour toi
. Mon sang à l’Empereur
. Et ma vie à l’honneur », écrivait Anne Charles Louis de Lasalle à son épouse, avec un indéniable sens de la formule. Dans d’autres lettres, il se…

    Contenu abonnés
  • Napoléon n’est plus

    « Je vous dispense de me comparer à Dieu ». Le vice-amiral Decrès avait poussé un peu loin la flagornerie et Napoléon s’en agaça. Il savait très bien faire briller par lui-même son aura et son auréole,…

    Contenu abonnés