Contenu abonnés

Une gouache de Jacques Charlier acquise par le Musée Cognacq-Jay

6/12/22 - Acquisition - Paris, Musée Cognacq-Jay - « Car enfin, n’avons-nous pas vu au Salon, il y a sept à huit ans, une femme toute nue, étendue sur des oreillers, jambes deçà, jambes delà, offrant la tête la plus voluptueuse, le plus beau dos, les plus belles fesses, invitant au plaisir et y invitant par l’attitude, la plus facile, la plus commode [...] [1] ». Ainsi Denis Diderot évoquait-il l’Odalisque que François Boucher peignit en 1745 et dont il réalisa d’autres versions par la suite.


1. Attribué à Jacques Charlier (1706-1790)
Odalisque d’après François Boucher
Gouache sur vélin- 20 x 28 cm
Paris, Musée Cognacq-Jay
Photo : Millon
Voir l´image dans sa page

La composition fut reprise à la gouache sur vélin par le miniaturiste Jacques Charlier (ill. 1)…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.