Contenu abonnés

Un nouveau Desfriches pour Orléans

23/6/20 - Acquisition - Orléans, Musée des Beaux-Arts - Le Musée des Beaux-Arts d’Orléans entretient une relation particulière avec Aignan-Thomas Desfriches : l’amateur orléanais du XVIIIe siècle, négociant et homme éclairé, important mécène et dessinateur amateur, est en effet à l’origine de l’École gratuite de dessins ainsi que du Muséum d’Orléans. Chef-d’œuvre du pastel français du XVIIIe, le portrait de Desfriches par Jean-Baptiste Perronneau avait pu être préempté par Orléans (voir la brève du 8/6/16) alors qu’il faisait son apparition sur le marché après être resté dans la famille depuis le Siècle des Lumières. Moins d’un an après, cette acquisition exceptionnelle était suivie par celle du portrait de l’épouse de Desfriches, tandis que les portraits de la mère et de la fille de l’amateur étaient mis en dépôt au musée (voir la brève du 30/3/17) par leurs descendants, permettant ainsi la réunion de la famille. La famille Desfriches était encore au cœur de la toute première rétrospective Perronneau qu’Orléans organisa à l’été 2017 (voir l’article) ainsi que du nouvel accrochage des salles XVIIIe du musée (voir la brève du 26/5/18).


1. Aignan-Thomas Desfriches (1715-1800)
Vue du Pont Royal à Orléans avec la construction d’un ponton au premier plan
Pierre noire, traits d’encadrement à la plume et encre brune - 16,8 x 33,7
Acquis par le Musée des Beaux-Arts d’Orléans
Photo : Artcurial
Voir l´image dans sa page
2. Pierre-Quentin Chedel (1705-1762) d’après Aignan-Thomas Desfriches (1715-1800)
Addition au Pont d’Orléans
Gravure - 19,2 x 35,4 cm
Orléans, Musée des Beaux-Arts
Photo : Musées d’Orléans
Voir l´image dans sa page

On retrouve donc tout un ensemble d’œuvres liées à Desfriches au sein des collections du Musée des Beaux-Arts d’Orléans : des peintures et des sculptures lui ayant appartenu, ses effigies parmi lesquelles il faut signaler le beau buste de Jean-Baptiste Pigalle ainsi que quelques-uns de ses dessins,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.