Contenu abonnés

Sept dons au Musée d’Orsay en l’honneur de Bruno Foucart

2 2 commentaires

24/4/21 - Acquisitions - Paris, Musée d’Orsay - Disparu le 5 janvier 2018 (voir la brève du 5/1/18), Bruno Foucart n’était pas seulement l’un des plus importants historiens de l’art français s’intéressant aux XIXe et XXe siècles, il était aussi un grand collectionneur. Un grand nombre d’œuvres lui ayant appartenu viennent de faire l’objet de plusieurs dons aux musées français (pour certains, la procédure est encore en cours) par son frère Jacques, et l’épouse de ce dernier Elisabeth Foucart-Walter, qui étaient tous deux conservateurs au département des peintures du Musée de Louvre.

Le premier don a été effectué au Musée d’Orsay, en hommage à Bruno Foucart et par l’intermédiaire de la Société des Amis des Musées d’Orsay et de l’Orangerie dont il fut administrateur. Il s’agit de sept œuvres : quatre dessins, un pastel et deux huiles sur toile. Signalons, outre ce que nous en disons ici, que le musée vient d’en publier les notices sur son site internet. Comme lui, nous en parlerons par ordre chronologique.


1. Félix Barrias (1822-1907)
Tête de jeune fille, 1850
Crayon noir et sanguine - 25 x 35 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Musée d’Orsay
Voir l´image dans sa page
2. Félix Barrias (1822-1907)
Les Exilés de Tibère, 1850
Huile sur toile - 253 x 416 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Wikimedia/Domaine public
Voir l´image dans sa page

La première feuille (ill. 1) est due à Félix Barrias, élève de Léon Cogniet et grand prix de Rome en 1844. Revenu de son séjour romain en 1849, il obtint un grand succès au Salon, un an plus tard, avec son envoi de Rome de cinquième année, un immense tableau, Les Exilés de Tibère (ill. 2) pour lequel il reçut une médaille de première classe. Il est aujourd’hui conservé à Orsay après être revenu en 2009 d’un long dépôt à Bourges. Le sujet est tiré de Suétone, Vie des Césars, et le livret du Salon en donne l’extrait qui l’explique : « Tibère, retiré à Caprée, se livrait à toutes sortes de turpitudes.…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.