Contenu abonnés

Sélection de peintures dans la prochaine vente Sotheby’s

9/11/22 - Marché de l’art - Paris - L’ombre de Nicolas Poussin plane sur ce tableau mis en vente en ligne par Sotheby’s le 10 novembre prochain, intitulé Thésée retrouvant l’épée de son père (ill. 1). Plusieurs versions de cette composition sont connues, et celle-ci fait partie des quatre attribuées à Jean Lemaire pour la partie architecture. La version du Musée Condé de Chantilly est par ailleurs considérée comme une œuvre de Poussin pour les figures et peut-être pour le paysage. Lemaire en effet collabora souvent avec le maître à Rome dans les années 1630 et au début des années 1640. S’il est difficile d’affirmer que Poussin est l’auteur des figures dans les trois autres versions, il est fort probable que l’architecture et les personnages aient été peints par des mains différentes.


1. Jean Lemaire (1598-1659) et atelier de Nicolas Poussin (1594-1665)
Thésée retrouvant l’épée de son père
Huile sur toile - 99,3 x 125,2 cm
Vente Sotheby’s Paris, le 10 novembre 2022
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Le sujet, tiré de la Vie des Hommes illustres de Plutarque, raconte l’histoire de Thésée. Il naquit en Argolide, fruit de l’union d’Egée, roi d’Athènes et d’Æthra, fille de Pitthée, roi de Trézène. Avant de repartir chez lui, Egée déposa son épée et ses sandales sous un énorme rocher. Une fois grand, l’enfant, serait capable de le soulever et de récupérer ces deux attributs qui lui permettraient de se faire reconnaître de son père et du peuple d’Athènes. Rappelons qu’il y a un peu plus de trois semaines le Musée du Grand Siècle a préempté un tableau de Lemaire du même sujet (voir la brève du 17/10/22).


2. Maître des Jeux (actif vers 1645-1655)
Le Déjeuner rustique
Huile sur toile - 87 x 110,5 cm
Vente Sotheby’s Paris, le 10 novembre 2022
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Le Déjeuner rustique attribué au Maître des Jeux retient également l’attention (ill. 2). Plusieurs versions de cette composition sont…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.