Contenu abonnés

Romain Cazes et Adolphe Yvon : deux œuvres offertes à Montauban

7/7/20 - Acquisition - Montauban, Musée Ingres - Deux œuvres viennent d’entrer au Musée Ingres de Montauban, qui a rouvert récemment après plusieurs années de travaux (voir l’article). Ce dessin et ce tableau du XIXe siècle ont été offerts par Jacques et Élisabeth Foucart-Walter en l’honneur de Bruno Foucart récemment disparu (voir la brève du 5/1/18).


1. Adolphe Yvon (1817-1894)
Melpomène, Salon de 1849
Aquarelle sur mine de plomb - 53 x 37 cm
Montauban, Musée Ingres
Photo : Musée Ingres
Voir l´image dans sa page
2. Adolphe Yvon (1817-1894)
Thalie, Salon de 1849
Aquarelle sur mine de plomb - 53 x 37 cm
Galerie Aaron (en 2018)
Photo : Galerie Aaron
Voir l´image dans sa page

Le dessin est une aquarelle, très finie, par Adolphe Yvon, représentant Melpomène, la muse de la Tragédie, assise dans un fauteuil à l’antique avec des pieds en forme de chimères, fixant le spectateur dans une attitude pensive (ill. 1). Une autre feuille du même artiste, tout à fait comparable dans sa technique, sa composition et ses dimensions, représentant cette fois Thalie, Muse de la Comédie, était exposée par la galerie Aaron au Salon du Dessin 2018 (ill. 2). Comme nous l’a signalé Jacques Foucart, au Salon de 1849, l’artiste exposa neuf dessins des muses dont ces deux aquarelles font à l’évidence partie. Sept de celles-ci sont donc encore à retrouver. Préparent-elles un décor ou des peintures, ou s’agit-il d’œuvres se suffisant à elle-même ? Cette dernière hypothèse est possible. On remarquera le côté massif de ces muses, qui démontre que le peintre a certainement regardé Michel-Ange à la chapelle Sixtine.


3. Adolphe Yvon (1817-1894)
Le Génie des États-Unis, 1870
Huile sur toile - 550 x 900 cm
New York, State Education Building
Photo : New York State Museum
Voir l´image dans sa page

4. Adolphe Yvon (1817-1894)
Le Génie des États-Unis (détail), 1858
Huile sur toile - 90,8 x 149,9 cm
Saint Louis Art Museum

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.