Réaction de la Fédération française des Sociétés d’Amis de Musées à propos de l’inclusion des œuvres d’art dans l’ISF

La Tribune de l’Art

Par la voix de son président, Jean-Michel Raingeard, la Fédération française des Amis de Musée réagit au projet d’amendement à propos de l’inclusion des œuvres d’art dans l’assiette de l’impôt sur la fortune.

Les Amis de musées interdits de collection ?

Conserver et accroître le patrimoine culturel de la Nation serait un problème ?
Il faut ignorer toute l’histoire de nos musées pour ne pas voir que la « collectionnite » de certains des Amis de Musées est à l’origine de dons formidables, d’un mécénat en temps et en argent vivace et de la création de nombreux lieux de patrimoine qui font aujourd’hui la gloire de nos territoires.
Les Amis de Musées qui se battent pour partager, médiatiser et accroître le patrimoine de nos musées ne peuvent être indifférents au débat sur l’ISF.

Ce débat contestant peu ou prou la possession privée du patrimoine culturel risque de rompre les liens tissés depuis des décennies entre la société civile et les musées. Les collections sont à l’origine aussi bien de musées d’histoire industrielle que d’acquisition de chefs d’œuvre des Beaux Arts.
Ainsi, cette passion dénoncée pour sa fiscalité serait donc mise au pilori. Je pense que les citoyens militants des musées ne peuvent l’admettre.

Au moment où les collectivités locales investissent des sommes considérables d’argent public dans les bâtiments des FRAC il est évidemment déraisonnable de taxer ceux qui les fréquentent et qui parfois copient leurs collections.

Jean Michel Raingeard
Président Fédération française des Sociétés d’Amis de Musées

A lire aussi, dans le même dossier :

ISF et œuvres d’art : il faut penser à la suite

Les grands musées contre l’ISF sur les œuvres d’art

Les maires socialistes des grandes villes s’engagent contre l’ISF sur les œuvres d’art

Nos réponses au débat de la Commission des finances sur l’ISF et les œuvres d’art

Lettre ouverte aux parlementaires à propos de l’inclusion des œuvres d’art dans l’ISF

Interview de Jack Lang

Interview de Jean-Jacques Aillagon

Réaction de Pierre Rosenberg

Impôt sur la fortune et œuvres d’art : un combat de trente ans

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.