Quelques compléments sur la donation aux musées de Strasbourg

Didier Rykner

7/10/19 - Acquisitions et donation - Strasbourg, Musée des Beaux-Arts et cabinet des dessins - Nous aurons bientôt l’occasion de reparler de la collection de tableaux et dessins offerts aux musées de Strasbourg (voir la brève du 4/9/19) lors de leur exposition au Musée des Beaux-Arts. Nous pouvons d’ores et déjà publier à nouveau quelques-uns des dessins, ce qui complète notre précédent article (nous illustrerons à terme l’intégralité des œuvres). Nous pouvons aussi annoncer une excellente nouvelle pour le Musée des Beaux-Arts et le cabinet des dessins, une de plus. En effet, la généreuse donatrice de la collection, Madame Marie-Claire Ballabio, a décidé également de faire de Strasbourg le légataire universel de ses biens, pour la création d’un fonds de dotation qui sera exclusivement consacré aux acquisitions du Musée des Beaux-Arts et du cabinet des dessins.

Bien entendu, nul n’est pressé de voir ce legs se concrétiser, et pour ceux qui pourraient penser qu’il est un peu délicat de l’annoncer, nous préciserons que c’est Madame Ballabio elle-même qui a autorisé de directeur des musées, Paul Lang, à nous en faire part en exclusivité, d’autant qu’elle est une lectrice de La Tribune de l’Art.

Voici donc quelques dessins italiens supplémentaires parmi ceux qui viennent d’être donnés au musée.


1. Domenico Campagnola (vers 1500-1564)
La Flagellation du Christ
Plume, encre brune et craie noire - 22 x 37,8 cm
Strasbourg, Musée des Beaux-Arts
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Domenico Campagnola, La Flagellation du Christ (ill. 1). Longtemps situé dans l’entourage du Vénitien Domenico Campagnola, ce dessin à la plume a depuis été rendu à l’artiste lui-même par le spécialiste Ralph Holland, comme le précise le catalogue de la vente Sotheby’s Londres du 5 juillet 2013 lors de laquelle cette feuille a été vendue.


2. Ventura Salimbeni (1569-1613)
La Naissance de saint Jean-Baptiste
Plume, encre brune et lavis, craie noire - 24,1 x 27,4 cm
Strasbourg, Musée des Beaux-Arts
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Ventura Salimbeni, La Naissance de saint Jean-Baptiste (ill. 2). Avec Francesco Vanni, Salimbeni est un des deux meilleurs artistes siennois inspirés par le Baroche (on les appelle même les « barochesques »). Cette feuille appartenait naguère à la collection Horvitz qui l’a vendu chez Sotheby’s New York en 2008. D’autres dessins de l’artiste sur le sujet de l’enfance de saint Jean-Baptiste sont connus, et ont été mis en relation avec les fresques aujourd’hui disparues de l’Oratoire San Giovanni Battista della Compagnia della Morta, à Sienne. Cette œuvre est peut-être aussi préparatoire à ce cycle, à moins qu’elle n’ait servi pour un projet non réalisé pour la Compagnie de San Giovannino in Pantaneto, également à Sienne [1]


3. Fra Semplice da Verona (1589-1654)
Étude de la Vierge tenant un linge blanc
Pierre noire et sanguine, rehauts de craie blanche - 29,4 x 19,6 cm
Strasbourg, Musée des Beaux-Arts
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Fra Semplice da Verona, Étude de la Vierge tenant un linge blanc (ill. 3). Nous avions pu voir ce très beau dessin lors de l’exposition de la collection Adrien à Rennes (voir l’article), puis chez Sotheby’s à la vente de cette même collection. Il s’agit d’une étude préparatoire pour La Vierge remettant l’Enfant Jésus à Félix de Cantalice aujourd’hui conservé à l’église du Rédempteur à Venise.


4. Pietro Novelli, dit il Monrealese (1603-1647)
Vierge entourée de saints couronnant sainte Claire
Plume, encre brune et lavis - 19,4 x 17,1 cm
Strasbourg, Musée des Beaux-Arts
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Pietro Novelli, Vierge entourée de saints couronnant sainte Claire (ill. 4). Novelli, dit Monrealese d’après le nom de sa ville natale, est sans doute le meilleur peintre sicilien de la première moitié du XVIIe siècle. Ce dessin, vendu à Paris, chez Sotheby’s, en 2007, est préparatoire à une fresque de l’église Santa Maria di Monte Oliveto à Palerme.


5. Pietro Faccini (vers 1562-1602)
Homme nu assis
Sanguine et traces de rehauts de craie blanche - 43 x 25 cm
Strasbourg, Musée des Beaux-Arts
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Pietro Faccini, Homme nu (ill. 5). Ce dessin, qui appartenait à la collection Robert Lebel, a été vendu en 2009 à Paris chez Sotheby’s. Faccini est un artiste bolonais qui s’est formé dans l’atelier des Carrache. Ce dessin est typique de sa manière, qui s’inspire d’ailleurs grandement de ses maîtres et de Corrège.


6. Alessandro Magnasco (1667-1749)
Moines à table
Gouache - 24 x 34,3 cm
Strasbourg, Musée des Beaux-Arts
Photo : Auteur non identifié (domaine public)
Voir l´image dans sa page

Alessandro Magnasco, Moines à table (ill. 6). Les scènes avec des moines sont fréquentes dans la peinture de ce peintre gênois, qu’ils soient en prière, enterrant un mort, parfois dans un couvent, parfois dans un paysage... Ce dessin - nous publierons dès que possible une meilleure photo - est probablement préparatoire à un de ces tableaux.


7. Giovanni Domenico Tiepolo
La Flagellation du Christ
Plume et encre brune - 19 x 17,2 cm
Strasbourg, Musée des Beaux-Arts
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Giovanni Domenico Tiepolo, Flagellation du Christ (ill. 7). Ce dessin, récemment passé en vente chez Christie’s (le 1er avril 2011), répond en quelque sorte à l’autre Flagellation vénitienne, mais du XVIe siècle, celle de Campagnola (ill. 1). Elle a fait partie de la collection du peintre Jean Gigoux, important donateur du Musée des Beaux-Arts de Besançon.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.