Contenu abonnés

Paris : le marché de l’art déconfiné (2)

25/5/20 - Marché de l’art - Paris - L’hôtel Drouot vient donc de rouvrir ses portes aujourd’hui à 11 h avec des procédures extrêmement strictes. Trop, penseront beaucoup, mais au moins ne pourra-t-on pas l’accuser de négligences. Un sens de visite est prévu (ill. 1 et 2) et il est préférable de commencer par le premier étage, auquel on accède par l’escalator, celui qui descend étant condamné pour que personne ne se croise… On se rend ensuite au sous-sol par les escaliers. Les salles doivent être parcourues dans un ordre bien précis, matérialisé au sol par des flèches, et l’entrée dans les salles se fait également sous haute surveillance pour que la jauge de chacune des salles ne soit pas dépassée. Théoriquement, il y a également un sens de visite dans chaque salle, mais il n’est pas sûr qu’il sera parfaitement respecté.


1. L’entrée de l’hôtel Drouot aménagé selon les consignes contre le Covid-19
(à droite, on entre, à gauche, on sort)
25 mai 2020
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

2. Marques au sol pour respecter le sens de circulation à l’hôtel Drouot, 25 mai 2020
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Comme le port du masque est obligatoire, il est évident qu’il ne sera pas plus dangereux de visiter l’hôtel des Ventes que de prendre le métro où les précautions sont bien moindres. Mais restons optimistes : si les dernières tendances se confirment (deux semaines après la fin du confinement, l’épidémie continue à décroître comme certains l’avaient prévu) et si les récentes découvertes scientifiques sont avérées (40 % au moins de la population serait immunisée contre le Covid-19 grâce à des anticorps d’autres infections à coronavirus, ce qui se rajoute à toutes les personnes immunisées parce qu’elles ont déjà contracté la maladie), il est possible que le plus dur soit derrière nous. Et même si certains persistent à attendre une deuxième vague (comme on attend Godot, espérons-le), peut-être que toutes…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.