Contenu abonnés

Paris : le marché de l’art déconfiné (4)

15/6/20 - Marché de l’art - Paris - C’est une vente restreinte - vingt lots - mais richissime, qui comporte plusieurs pièces exceptionnelles voire patrimoniales : si les objets venaient de France, certains auraient mérité un classement « Trésor national ». Sotheby’s propose demain à Paris (à 16 h) un très bel ensemble de meubles et d’objets d’art sobrement intitulé « Redécouvertes : Important mobilier du XVIIIe siècle provenant d’une prestigieuse collection ». Exposés depuis vendredi, entre une sélection de tableaux et dessins modernes et la dernière dispersion des livres de la Bibliothèque R. & B. L organisée en collaboration avec Binoche & Giquello - on y remarque aussi un passionnant dessin de Victor Hugo - ces quelques meubles ont su captiver l’attention des amateurs.


1. D’après Jean-Démosthène Dugourc (1749-1825)
Paire de caisses jardinières livrées pour Charles IV d’Espagne, vers 1790-1800
Marbre blanc et marbre bleu turquin, bronze doré - 71 x 57 x 49 cm
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page
2. D’après Jean-Démosthène Dugourc (1749-1825)
Paire de caisses jardinières livrées pour Charles IV d’Espagne, vers 1790-1800
Marbre blanc et marbre bleu turquin, bronze doré - 71 x 57 x 49 cm
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Le lot vedette de la vente est bien sûr constitué de l’extraordinaire paire de caisses à orangers (ill. 1) très certainement exécutées d’après les dessins du célèbre ornemaniste Jean-Démosthène Dugourc, qui travailla pour la cour des Bourbons d’Espagne à la fin du XVIIIe siècle : comme le précise la notice du catalogue, le motif des bacchantes inscrites dans un losange (ill. 2) se retrouve sur un dessin de Dugourc pour un projet de canapé destiné au prince des Asturies, futur roi Charles IV d’Espagne, conservé au Musée des Arts décoratifs de Lyon. Les recherches les plus récentes ont permis de retrouver la facture d’une livraison de « quatre caisses en marbre bleu turquin avec les milieu…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.