Contenu abonnés

Nominations et acquisitions, à Tours et à Paris

1. Jérôme Farigoule
Photo : D. R.
Voir l´image dans sa page

21/12/18 - Nominations et acquisitions - Tours et Paris, Musée de la Vie Romantique - Jérôme Farigoule (ill. 1), directeur du Musée de la Vie Romantique à Paris, quitte cet établissement pour prendre, à partir de début janvier, la fonction de directeur des musées de la Ville de Tours. Ce poste, nouvellement créé, chapeautera les établissements suivants : le Musée des Beaux-Arts dont il sera également le directeur après le départ à la retraite de sa directrice actuelle, Sophie Join-Lambert, le muséum d’histoire naturelle, le musée du compagnonnage et le château de Tours.

Nous avions reçu Jérôme Farigoule dans une de nos émissions de radio [1] en décembre 2014 (à écouter ici). Il avait été nommé à ce poste en juin 2013 et nous renvoyons nos lecteurs à notre brève du 21/6/13 pour en savoir plus sur son parcours avant Paris. Au Musée de la Vie Romantique, il a organisé de nombreuses expositions : Esquisses peintes de l’époque Romantique (voir l’article), La Fabrique du romantisme en 2014 (voir l’article), Visage de l’effroi en 2015 (voir l’[article)6112]), L’œil de Baudelaire en 2016 (voir l’article) et Pierre-Joseph Redouté en 2017 (voir l’article). De nombreuses œuvres sont également venues, malgré les faibles budgets d’acquisition, enrichir les collections (voir à partir de cette page).

Profitons de cette brève pour signaler les plus récents dons et achats dont nous n’avons pas encore parlé ici :


2. France, vers 1830-1840
Vierge en majesté, projet de vitrail
Encre noire, crayon graphite, rehauts d’aquarelle jaune et brune, pierre noire - 37,5 x 26 cm
Paris, Musée de la Vie Romantique
Photo : Musée de la Vie Romantique/Roger-Viollet
Voir l´image dans sa page

- Un beau dessin, projet de vitrail [2] (ill. 2), entré dans les collections en 2016. Il s’agit d’une œuvre de belle qualité mais dont le lieu de destination et l’auteur restent à identifier. Les vitraux…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.