Contenu abonnés

Louvre : les travaux d’Hercule de Jean-Luc Martinez (2). Les Étrusques remplacent les bronzes grecs

3 3 commentaires

Jean-Luc Martinez est un président-directeur bâtisseur. Malheureusement pour lui, le Louvre est à peu près terminé. Il doit se contenter d’un bâtiment de réserves à Liévin, peu prestigieux et très contesté, il lui fallait donc faire quelque chose à Paris, sur le palais lui-même. S’est-il interrogé sur un emplacement à créer pour la peinture anglaise, privées d’un emplacement permanent depuis des années ? Non. Il a plutôt décidé de repeindre et de mieux éclairer la salle des États où se trouve la Joconde et la peinture vénitienne, avec les brillants résultats que l’on connaît (voir ces articles). Mais cela ne suffisait pas. il fallait encore davantage mettre sa marque sur les salles. C’est ainsi qu’il décida d’installer des salles étrusques à la place des bronzes grecs, dans la salles des bronzes (ill. 1), la salle Henri II ainsi que dans la salle des Sept Cheminées (ill. 2). Rappelons que cette dernière est particulièrement adaptée à l’accrochage de grands formats, mais les grands formats ne semblent pas vraiment intéresser Jean-Luc Martinez. Ce seront donc les étrusques qui viendront s’installer ici.


1. L’ancienne salle des bronzes grecs
vidée d’une grande partie de ses vitrines
en attente des travaux
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
2. La salle des Sept Cheminées
État actuel en attente de travaux
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Les travaux ont commencé, mais ils ont été interrompus en raison du mouvement des agents de surveillance qui a entraîné la décision de déplacer la Joconde. Désormais, les travaux sont reportés en septembre et ces salles sont vides d’œuvres. Dans la salle Henri II (ill. 3), il reste encore des vitrines qui datent des années 1997-1998. Celles-ci sont miraculées : toutes devaient être envoyées à la casse, mais au dernier moment le département des Objets d’Art a réussi à en récupérer quelques-unes. Celles plus anciennes de la salle des bronzes dont l’aménagement date d’après la guerre et est dû à…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.