Contenu abonnés

Le citoyen et les journées du patrimoine

1 1 commentaire

On attendait avec une impatience pondérée le thème des prochaines Journées du Patrimoine qui se déroulent les 17 et 18 septembre. Celui de l’année dernière invitait à célébrer « le Patrimoine du XXIe siècle » (voir l’article)… On en rit encore. Le choix d’un thème différent pour chaque édition a certainement un intérêt, qui nous échappe. On ne voit pas bien comment les milliers de monuments ouverts au public pourraient, dans leur diversité, le respecter, à moins de les déguiser tels les invités d’une fête costumée. Pour l’édition 2014, qui associait « culture et nature », il fallait sans doute ajouter quelques pots de fleurs aux fenêtres pour être dans le ton ; en 2015, pourquoi ne pas former un petit tas de pierres à l’entrée des bâtiments pour incarner le « patrimoine du XXIe siècle » logiquement en cours de construction. Et en 2016 ? Une cocarde fera l’affaire. Cette 33e édition en effet, a pour devise « Patrimoine et citoyenneté ». Comme celle de 1999 d’ailleurs. Mais depuis, la Loi Patrimoine a été votée, pour laquelle certains citoyens auraient bien aimé qu’on leur demande leur avis et surtout qu’on en tienne compte (voir les articles).

La citoyenneté, sujet édifiant... Il inspire de beaux discours vibrants, convoquant la paix, l’amour et la fraternité, mieux que ça : « le vivre-ensemble » (avec trait d’union). On sent cette émotion entre les lignes d’Audrey Azoulay : « En cette période où l’esprit civique est plus que jamais appelé à se manifester, il importe de rappeler que le patrimoine est à la fois un symbole de la citoyenneté française, et un lieu où elle peut trouver à s’exercer et à se renforcer.  » Le public est donc invité à se rendre en pèlerinage sur les « lieux symboliques de la naissance de la citoyenneté, lieux historiques de sa constitution, lieux actuels de pratique et d’exercice quotidiens ».
Étonnamment, la question de l’engagement du Citoyen envers le patrimoine n’est pas abordée, qui dépasse largement la simple visite de monuments…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.