Contenu abonnés

La Tefaf, toujours au sommet

Comme chaque année à la Tefaf, dès l’ouverture ou presque, la foire bruit de rumeurs sur les plus belles œuvres qui y sont présentées. Cette année, on y trouvait de manière unanime le tableau de Wright of Derby présenté par Lowell Libson (ill. 1), une de ces scènes de nocturne extraordinaires dont le peintre a le secret. L’œuvre s’est vendue tout aussi rapidement. Selon nos informations, l’acheteur serait le Getty, ce que le vendeur et le musée se sont pour l’instant refusés à confirmer. Nous y reviendrons probablement dans une prochaine brève.


1. Joseph Wright of Derby
Deux garçons avec une vessie
Huile sur toile - 92,7 x 73 cm
Lowell Libson & Jonny Yarker Ltd
Photo : Lowell Libson & Jonny Yarker Ltd
Voir l´image dans sa page
2. Louis Cretey (1630/1637-après 1709)
La Crucifixion
Huile sur toile - 174 x 120 cm
Rob Smeets
Photo : Rob Smeets
Voir l´image dans sa page

Parmi les autres objets qui tenaient la vedette, outre le diorama chez Philippe Perrin dont nous avons déjà longuement parlé (voir notre éditorial), prenait place la grande Crucifixion de Louis Cretey (ill. 2), chez Rob Smeets, sans doute le chef-d’œuvre de cet artiste qui n’avait pas été retrouvé pour la rétrospective de 2010 (voir l’article) et qui ne figurait à l’époque dans le catalogue que par une photographie en noir et blanc. Cette grande toile intéressait au moins deux musées français, mais hélas elle fut acquise presque tout de suite par un des collectionneurs particuliers étrangers les plus actifs, notamment dans le domaine de la peinture baroque.


3. Philippe de Champaigne (1602-1674)
L’Annonciation
Huile sur toile - 95 x 129 cm
Stair Sainty
Photo : Stair Sainty
Voir l´image dans sa page

Cette édition de la foire de Maastricht est d’une qualité une fois de plus remarquable. Parmi les peintures françaises du XVIIe siècle, outre le Cretey, on remarquait notamment une Annonciation de Philippe de Champaigne chez Stair Sainty (ill.…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.