Contenu abonnés

La quatrième édition de la Tefaf à New York

4/11/2019 - Marché de l’Art - New York, Tefaf - Il s’agit, déjà, de la quatrième édition de la Tefaf à New York organisée comme chaque année au Park Avenue Armory. Beaucoup plus petite que celle de Maastricht, elle n’en réunit pas moins certains des plus grands marchands internationaux.


1. Charles-Antoine Coypel (1694-1752)
Le Christ couronné d’épines
Pastel - 49,3 x 36,5 cm
Wildenstein
Photo : Wildenstein
Voir l´image dans sa page

Comme l’an dernier, la galerie Wildenstein se trouve près de l’entrée, au rez-de-chaussée, et comme l’an dernier elle présente quelques-unes des plus belles œuvres. Nous aurions pu reproduire ici un magnifique tableau de Rigaud ou des petites peintures de Fragonard, mais nous préférons finalement une œuvre certes moins importante, mais d’une qualité exquise : un pastel de Charles-Antoine Coypel représentant Le Christ couronné d’épines (ill. 1).
Profitons-en pour signaler que la galerie Wildenstein mettait en vente chez Christie’s, un tableau de Trophime Bigot (ill. 2) au profit de la restauration de Notre-Dame. Ce tableau a été vendu 156 250 dollars immédiatement versés au fonds créé à cet effet par la French Heritage Society.


2. Trophime Bigot (vers 1579-1650)
La Dérision du Christ
Huile sur toile - 74 x 99,1 cm
Vendu chez Christie’s New York au profit de Notre-Dame
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Nous poursuivrons notre visite en signalant les œuvres qui nous ont marquées, dans l’ordre où nous les avons vues, sans souci de chronologie ou de logique. Sur le stand de Jack Kilgore, nous avons été frappé par un paysage de montagne dû à l’Autrichien Felix Heuberger (ill. 3). Cet autodidacte, qui se consacra à la peinture après avoir fait des études d’ingénieur et avoir servi comme officier de cavalerie pendant la Première guerre mondiale, fait preuve ici de qualités proches d’un Caspar David Friedrich.


3. Felix Heuberger (1888-1968)
Kalkkögel, 1931
Huile sur toile -…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.