Contenu abonnés

Géricault mourant par Champmartin pour le Musée des Beaux-Arts de Rouen

7/3/19 - Acquisition - Rouen, Musée des Beaux-Arts - Le 2 mars dernier, le Musée des Beaux-Arts de Rouen a acheté [1] à Amiens chez Arcadia Enchères, pour 7 000 € seulement (sans les frais), ce qui correspondait à l’estimation basse, un Portrait de Géricault mourant peint par son ami Charles-Émile Callande de Champmartin (ill. 1).


1. Charles-Émile Callande de Champmartin (1797-1883)
Portrait de Géricault mourant, 1824
Huile sur toile - 46,3 x 37,8 cm
Rouen, Musée des Beaux-Arts
Photo : Arcadia Enchères
Voir l´image dans sa page

L’image, qui montre l’artiste décharné, couvert d’un drap comme déjà dans son linceul, est saisissante. Elle rappelle les têtes de cadavre que Géricault peignait lui-même, notamment pour préparer le Radeau de la Méduse, et dont plusieurs…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.