Une vue de Londres par Prévost acquise par le London Museum

Bénédicte Bonnet Saint-Georges
Pierre Prévost (1764 - 1823)
Vue panoramique de Londres (détail)
Londres, Museum of London
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

27/9/18 - Acquisition - Londres, Museum of London - La vue peinte en panorama – pan (tout), horama (spectacle) – est une invention du peintre écossais Robert Barker, qui fut brevetée en 1787. La première fut présentée à Londres en 1792. À Paris, deux rotondes furent construites par l’Américain James Thayer en 1800 à l’entrée de l’actuel passage des Panoramas. Pierre Prévost, peintre paysagiste, y présenta notamment une vue de Paris et se spécialisa dans le genre au point d’être considéré comme l’un des plus talentueux dans ce domaine.


Pierre Prévost (1764 - 1823)
Vue panoramique de Londres depuis la tour de l’église sainte Marguerite de Westminster, 1815
Aquarelle, crayon, feuilles de papier sur toile - 85 x 605 cm
Londres, Museum of London
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Il représenta plusieurs villes, Rome, Naples, Amsterdam, et Londres à deux reprises dont une vue sur trente mètres de diamètre en 1815, qui fut exposée à Paris en 1817. L’œuvre a disparu, mais une aquarelle préparatoire de sept mètres a été acquise par le Museum of London avec l’aide de The Art Fund et d’autres mécènes [1]. Elle a été adjugée 250 000 livres au cours de la vente de Sotheby’s le 4 juillet 2018. Elle montre la ville depuis la tour de l’église sainte Marguerite de Westminster. On aperçoit les bâtiment médiévaux du Parlement avant qu’il ne brûle en 1834, ainsi que le pont de Waterloo en cours de construction.

Si les compositions monumentales de Prévost n’ont pas survécu, plusieurs études préparatoires sont conservées. La galerie Kugel avait présenté à la TEFAF en 2016 l’esquisse d’un panorama de Paris depuis le Pavillon de Flore (voir l’article). Le Louvre possède quant à lui une vue de Constantinople.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.