Jean-Roch Bouiller nommé directeur du Musée des Beaux-Arts de Rennes

Didier Rykner 1 1 commentaire
Jean-Roch Bouiller
Photo : MUCEM
Voir l´image dans sa page

28/9/18 - Nomination - Rennes, Musée des Beaux-Arts - Anne Dary, la brillante directrice du Musée des Beaux-Arts de Rennes, part à la retraite à la fin de l’année. Son successeur vient d’être nommé : il s’agit de Jean-Roch Bouiller, qui prendra ses fonctions en janvier 2019.

Âgé de 44 ans, Jean-Roch Bouiller est sorti de l’INP en juillet 2000 et son premier poste fut celui de conservateur des monuments historiques à la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Provence-Alpes-Côte-d’Azur. En 2008, il a été chargé des collections contemporaines à Sèvres, au moment de la fusion entre le musée et la manufacture. Depuis novembre 2011, il était le conservateur responsable de l’art contemporain au MUCEM à Marseille, musée à la création duquel il a contribué.

Comme conservateur des monuments historiques, il avait suivi de près la restauration du Retable du Buisson ardent à Aix-en-Provence et il nous a confirmé son intérêt pour toutes les périodes artistiques, même s’il est davantage spécialisé dans l’art contemporain. Il aura pour mission, dit le communiqué de presse, de « faire de la Bretagne une destination autour de l’art contemporain », ce qui n’exclut pas - cela figure également dans le communiqué - la mise en valeur de l’ensemble des collections du musée.

Il arrive, quoi qu’il en soit, à la tête d’un établissement particulièrement dynamique. C’est le cas pour l’art contemporain auquel Anne Dary se consacrait plus particulièrement (mais qui sort de notre champ) comme pour l’art plus ancien comme en témoignent tous les articles que nous avons publiés. Que ce soit pour les expositions, les publications ou les acquisitions, Rennes a été depuis ces dernières années l’un des musées de province les plus actifs.

Publicité Annonce Fécamp octobre 2018

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.