Contenu abonnés

Une nouvelle version très ergonomique d’Agorha

Voir l´image dans sa page

17/2/22 – Internet -– Paris, INHA – Déjà bien améliorée grâce à une évolution il y a quatre ans (voir la brève du 4/6/18), le système de bases de données de l’Institut national d’histoire de l’art Agorha vient à nouveau de bénéficier d’une nouvelle mise à jour, fondamentale, qui mérite les plus vifs éloges en donnant aux historiens de l’art un outil aussi riche que simple et intuitif d’utilisation, bénéficiant de nombreuses fonctionnalités qui en font désormais un exemple dans ce domaine.

La recherche est désormais très pratique et peut être effectuée soit directement dans la base que l’on souhaite consulter, soit dans toutes les bases, en affinant ensuite le choix avec divers critères : les bases de données auxquelles on souhaite, si nécessaire, restreindre la requête, la présence ou non d’une illustration, un nom de personne, une date de début et une date de fin, et enfin un lieu. Plutôt que de chercher directement dans une base de données, au risque de manquer des occurrences intéressantes, il est donc plus avisé de faire une recherche sur un terme à partir du moteur général, puis d’affiner en fonction de choix qui peuvent d’ailleurs se combiner au sein d’un même critère (on peut chercher dans deux bases de données simultanément en en excluant d’autres) ou entre critères différents.

Les bases de données qui forment cet ensemble sont classées en trois types différents : les bases œuvres, les bases de noms de personnes, et les bases dites de type référence, soit essentiellement des bibliographies (certaines bases peuvent être dans deux catégories, comme le « Corpus des émaux méridionaux », à la fois base de données d’œuvres et de type référence). C’est l’occasion de (re)découvrir la qualité des bases de données de l’INHA, désormais facilement consultables, et dont beaucoup ont été enrichies jusqu’à être considérées comme « finalisées », ce qui, en réalité, ne veut quasiment jamais dire « terminées ». Ainsi, le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.