Mise en ligne d’une nouvelle version d’AGORHA (bases de données de l’INHA)

Voir l´image dans sa page

4/6/18 – Internet – Paris, INHA – Lors de sa mise en ligne, nous avions critiqué l’ergonomie du système AGORHA, regroupement des bases de données de l’Institut National d’Histoire de l’Art avec un moteur de recherche commun (voir la brève du 29/4/11). Malgré certains avantages, la recherche était rendue beaucoup plus complexe et moins efficace, notamment dans les bases de données des œuvres comme le Répertoire des Tableaux Italiens conservés en France - RETIF. Si certaines améliorations avaient été apportées, et si l’habitude finissait par en rendait l’usage moins compliqué, l’utilisation en restait peu pratique.

Ces problèmes sont désormais largement résolus avec la nouvelle version d’AGORHA qui vient d’être mise en ligne. La recherche des œuvres en est ainsi grandement facilitée, à condition cependant de ne pas utiliser le moteur de recherche simple, mais de passer par le menu en haut à gauche : « Recherche », puis « Œuvres ».
Si l’on veut par exemple, connaître toutes les œuvres répertoriés dans un département, il suffit simplement d’entrer ce département dans le champ de recherche après avoir choisi le critère « lieux » [1] ». On peut ensuit restreindre notre recherche dans le menu à gauche à une base de données (Répertoire des tableaux italiens) et/ou selon d’autres critères au choix (ou pas). Il est possible, par exemple, de lister les édifices renfermant des œuvres et de limiter la recherche à un ou plusieurs lieux de conservation. Les fiches sont les mêmes qu’auparavant (mais elles étaient claires et il n’y avait pas lieu de les changer) et les photographies sont beaucoup plus grandes qu’auparavant, ce qui rend la base vraiment très utile

Le RETIF et les tableaux français conservés en Allemagne (voir la brève du 23/6/07) ne sont plus les seules bases de données d’œuvres de la plate-forme Agorha. On trouvera ici la liste de toutes les bases et nous signalerons particulièrement, car elle est comparable à celle des tableaux italiens, la base (recensement) des tableaux français du XVIe siècle élaborée en liaison avec le Louvre (le conservateur en charge est Cécile Scaillierez) qui répertorie désormais 843 œuvres, peintures et vitraux.

Publicité Christie's brèves juin 2018

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.