Un portrait par Hyacinthe Rigaud préempté par Angers

30/5/18 - Acquisition - Angers, Musée des Beaux-Arts - Le Musée des Beaux-Arts d’Angers a préempté aujourd’hui, dans une vente se déroulant dans cette ville organisée par les commissaires-priseurs Chauvire et Courant, un portrait de Hyacinthe Rigaud représentant René Gohin de la Cointerie, pour 31 500 € [1].


Hyacinthe Rigaud (1659-1743)
Portrait de René Gohin de la Cointerie, 1692
Huile sur toile - 81 x 64 cm
Préempté par le Musée des Beaux-Arts d’Angers
Photo : Ariane James-Sarzin
Voir l´image dans sa page

L’œuvre avait été découverte et publiée par Ariane James-Sarazin, ancienne directrice du musée d’Angers, sur son site consacré à Hyacinthe Rigaud qui vient enrichir le catalogue raisonné récemment publié aux éditions Faton [2]. Elle y explique que le tableau « rappelle combien, à ses débuts et avant que sa renommée ne circonscrive pour l’essentiel sa clientèle aux plus hautes sphères, Rigaud fut aussi le peintre des notabilités de province ».
Le modèle fut conseiller au Présidial d’Angers, sa ville natale, avant d’en devenir le Premier président. C’est à ce moment, en 1692, que Rigaud exécute ce portrait avec la robe rouge qui témoigne de sa fonction.

Publicité Christie's brèves juin 2018
Publicité Blanche Libourne

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.