Contenu abonnés

Une grande sanguine de Domenichino offerte au Louvre sous réserve d’usufruit

28/9/20 - Acquisition - Louvre, Musée du Louvre - Peu connu du grand public, l’homme d’affaire et milliardaire new yorkais Léon Black est en revanche presque une légende dans le monde du dessin ancien dont il est le plus important collectionneur actuel. Une grande partie des feuilles majeures qui se vendent aujourd’hui sur le marché de l’art, notamment dans le domaine du dessin italien et français, entrent dans sa collection, quel qu’en soit le prix. Il dispose en effet d’une fortune telle que pratiquement aucun particulier ou musée ne peut rivaliser avec lui. Parmi les achats les plus médiatisés, on se rappelle celui de la version du Cri de Munch, au pastel, emporté pour 119,9 millions de dollars, ou la tête d’apôtre de Raphaël acquise pour 29,7 millions de dollars [1]. On pourrait…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.