Contenu abonnés

Un portrait de Memling pour Bruges

1 1 commentaire

1/10/20 - Acquisition - Bruges, Sint-Janshospitaal - Un portrait de Hans Memling revient dans la ville de Bruges où il fut peint au XVe siècle. L’œuvre a été offerte à la King Baudouin Foundation United States (KBFUS) - l’antenne de la Fondation Roi Baudouin aux États-Unis - par l’homme politique et collectionneur américain John William « Bill » Middendorf. Confiée en dépôt à titre permanent à l’Hôpital Saint-Jean (Musée Memling), elle deviendra propriété des Musées de Bruges dans trois ans, la KFBUS pouvant alors, conformément à la législation américaine, leur en céder la propriété. Elle rejoint le précieux noyau de six œuvres de l’artiste déjà conservé. Quatre d’entre elles ont été commandées pour l’Hôpital Saint-Jean qu’elles n’ont jamais quitté : le grand triptyque des deux saints Jean et le triptyque Floreins - les deux seules œuvres datées et signées par le peintre -, le triptyque Reins et la célèbre et plus tardive châsse de sainte Ursule.


Hans Memling (vers 1435/1440 - 1494)
Portrait d’un membre de la famille de Rojas, vers 1465-1470
Huile sur bois - 107 x 52 cm
Bruges, Sint-Janshospitaal
Photo : Sint-Janshospitaal
Voir l´image dans sa page

D’abord mentionné dans la collection du marchand d’art madrilène Juan Lafora y Calatayud, le portrait qui rejoint Bruges aujourd’hui se trouvait dans les années 1930 chez le marchand berlinois Leo Blumenreich puis chez le londonien Knoedler. Il fut prêté au Museum Boijmans van Beuningen à Rotterdam entre 1935 et 1937 puis au Mauritshuis à La Haye entre 1949 et 1951. Il figurait chez le marchand P. de Boer à Amsterdam dans les années 1960, date à laquelle il passa dans une collection particulière américaine. C’est à la mort de ce premier propriétaire américain que Bill Middendorf acquit l’œuvre après qu’elle fut proposée à la vente par Sotheby’s Londres le 10 juillet 2002. En juillet 2019, l’œuvre reparaissait sur le marché londonien chez Christie’s où, estimée entre 1,5 et 2,5 millions de livres…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.