Contenu abonnés

Sept dessins offerts au Louvre sous réserve d’usufruit

2/2/18 - Acquisitions - Paris, Musée du Louvre - En 2007, un donateur souhaitant rester anonyme offrait douze dessins au Louvre sous réserve d’usufruit (voir la brève du 29/9/07). Le même collectionneur vient de réitérer son geste en offrant cette fois sept feuilles, par l’intermédiaire de la Société des Amis du Louvre et en l’honneur de Pierre Rosenberg et de Louis-Antoine Prat.


1. France, vers 1680-1700
Sainte tenant un cœur ardent, couronnée
par un angelot qui lui apporte la palme du
martyre avec la mosquée Süleymaniye à l’arrière-plan

Plume et encre noire, lavis gris et brun et
rehauts de gouache blanche - 21,4 x 17,4 cm
Paris, Musée du Louvre (don sous réserve d’usufruit)
Photo : RMN-GP/M. Urtado
Voir l´image dans sa page

- France, vers 1680-1700 (ill. 1), Ce dessin, manifestement français et datant de la fin du XVIIe siècle, est entré comme anonyme au Louvre. Il nous semble cependant possible de l’attribuer à Claude Simpol, en comparaison avec un dessin récemment acquis par le Musée des Beaux-Arts de Rennes (voir la brève du 4/6/13) figurant Notre-Dame des Orages. Malgré la différence de technique, on retrouve des drapés similaires, tandis que les figures, notamment les putti de chaque feuille, sont très comparables. Nous avons soumis notre idée - qui reste, pour l’instant, une hypothèse - à Guillaume Kazerouni qui la trouve « tout à fait possible » et l’a également comparé à une Sainte Barbe qu’il avait publiée dans le catalogue de l’exposition consacrée en 2011 aux dessins français du musée de Grenoble (voir l’article).


2. Louis Masreliez (1747 ou 1748-1810)
Le Repos de la sainte Famille
Plume et encre brune, rehauts de lavis brun - 21,8 x 20,2 cm
Paris, Musée du Louvre (don sous réserve d’usufruit)
Photo : RMN-GP/M. Urtado
Voir l´image dans sa page

- Louis Masreliez (1747 ou 1748-1810), Le Repos de la sainte Famille (ill. 2). Masroliez, bien que né en France, arriva en Suède très tôt avec son père Jacques Adrien Marsolier, sculpteur…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.