Contenu abonnés

Une commode de Pietro Piffetti pour le Metropolitan Museum of Art

8/7/21 - Acquisition - New York, The Metropolitan Museum ot Art - Admirée par deux fois à Park Avenue Armory, sur le stand de Laura et Luca Burzio à la TEFAF NY (ill. 1) en 2016 et 2018 [1], une spectaculaire commode italienne du XVIIIe siècle (ill. 2) vient de trouver un havre définitif à quelques pâtés de maisons de là : le meuble de Pietro Piffetti trône en effet depuis quelques mois dans les galeries du Metropolitan Museum of Art ! La commode, qui intéressait déjà les conservateurs américains en 2016, fut cependant acquise par M. Errol Rudman deux ans plus tard puis léguée au musée en 2020 en compagnie d’un remarquable ensemble de tableaux italiens (voir la brève du 15/1/21).


1. Vue du stand de la galerie Burzio à la TEFAF NY en 2018 avec la commode turinoise à l’arrière-plan
Photo : Burzio
Voir l´image dans sa page
2. Pietro Piffetti (1701-1777)
Commode, vers 1760
Bâti de peuplier, placage de loupe de noyer, marqueterie d’ébène et de buis, bronze ciselé et doré - 83,7 x 125 x 60,6 cm
New York, The Metropolitan Museum of Art
Photo : Burzio
Voir l´image dans sa page

Plutôt amateur de peinture ancienne, et particulièrement de natures mortes, le collectionneur fut notamment attiré par le magnifique bouquet de fleurs marquetées (ill. 3 et 4) qui orne le dessus du meuble, comme le raconte Luca Burzio dans cet article publié sur le site de la TEFAF.


3. Pietro Piffetti (1701-1777)
Commode, vers 1760
Bâti de peuplier, placage de loupe de noyer, marqueterie d’ébène et de buis, bronze ciselé et doré - 83,7 x 125 x 60,6 cm (détail)
New York, The Metropolitan Museum of Art
Photo : Burzio
Voir l´image dans sa page
4. Pietro Piffetti (1701-1777)
Commode, vers 1760
Bâti de peuplier, placage de loupe de noyer, marqueterie d’ébène et de buis, bronze ciselé et doré - 83,7 x 125 x 60,6 cm (détail)
New York, The Metropolitan Museum of Art
Photo : Burzio
Voir l´image dans sa page

C’est un…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.