Contenu abonnés

Un tondo de Luca Giordano pour Minneapolis

1. Luca Giordano (1634-1705)
Le Christ parmi les docteurs, vers 1685
Fresque montée sur un support d’osier - 110 cm
Minneapolis Institute of Art
Photo : Minneapolis Institute of Art
Voir l´image dans sa page

17/2/21 - Acquisition - Minneapolis Institute of Art - S’il est généralement délicat de déposer des fresques, tout comme de les transporter, des solutions existent comme l’a prouvé Luca Giordano, qui passa pourtant sa carrière à couvrir de fresques les palais espagnols et italiens. Cette technique constitue en effet une option idéale lorsqu’il faut décorer de vastes surfaces et c’est sa vocation de fresquiste qui valut à l’artiste napolitain son surnom de Fa Presto. Ses réalisations espagnoles (voir l’article), célèbres dès le XVIIe siècle, étaient bien sûr absentes de la rétrospective organisée au Petit Palais à l’hiver 2019-2020 (voir l’article) qui les évoquait cependant à l’aide de projections. On pouvait en revanche y admirer une œuvre étonnante, un tondo (ill. 1) représentant Le Christ parmi les docteurs qu’on pourrait qualifier de « fresque portative » : la peinture est en effet appliquée sur une base de chaux qui tient sur une structure en osier ! Grâce à plusieurs mécènes [1], le Minneapolis Institute of Art a tout récemment pu en faire l’acquisition auprès de la galerie londonienne Lullo Pampoulides.


2. Vue du tondo au sein de l’exposition Luca Giordano du Petit Palais
Voir l´image dans sa page
3. Vue du dos du tondo avec la structure en osier supportant la fresque
Voir l´image dans sa page

Si le Petit Palais avait fait le choix de ne pas inclure ce tableau dans le catalogue de l’exposition, il y était bien accroché comme on peut le voir dans cette capture d’écran issue d’une vidéo présentant le parcours, sa structure d’osier apparaissant de son côté dans ce petit film produit par la galerie Lullo Pampoulides qui l’avait proposé à l’occasion de l’édition online de la TEFAF 2021 (voir…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.