Contenu abonnés

Un tableau inédit de Gustave Le Gray préempté par Orsay

23/1/23 - Acquisition - Paris, Musée d’Orsay - Fonds de référence pour les débuts de la photographie en France et pour l’œuvre de Gustave Le Gray tout particulièrement (aux côtés du département des Estampes et de la photographie de la BnF, qui conserve le plus important ensemble de ses tirages, et de la Médiathèque de patrimoine et de la photographie qui possède sa série attachée à la Mission héliographique), le Musée d’Orsay s’enrichit d’une rare peinture de l’illustre photographe (ill. 1).


1. Gustave Le Gray (1820-1884)
Portrait de Mme G.L, 1853
Huile sur toile - 125 x 95 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Marc Labarbe
Voir l´image dans sa page

Parfaitement identifié, ce Portrait de Mme G. L fut présenté par l’artiste au Salon de 1853 - où il exposait régulièrement depuis 1848 - dont il prit par ailleurs au moins deux vues conservées par Orsay (ici et ici). Conservé en mains privées chez les descendants de l’artiste - ses arrière-arrière-petits enfants par ailleurs arrière-petits-enfants du Président Armand Fallières qui héritèrent de sa maison de campagne du Lot-et-Garonne, le « Loupillon », où la toile figurait jusqu’alors -, le tableau demeurait cependant non localisé jusqu’à sa récente réapparition sur le marché de l’art toulousain. Proposé à la vente le 17 novembre dernier par l’étude Marc Labarbe - dont on se souvient qu’elle fut à l’origine de la récente redécouverte du Judith et Holopherne attribué à Caravage (voir la brève du 12/4/16) -, le tableau fut préempté par le Musée d’Orsay après qu’il fut adjugé 54 000 euros. Il est la première peinture de l’artiste à rejoindre non seulement le Musée d’Orsay mais aussi les collections publiques nationales.

Bien qu’il soit attesté que Gustave Le Gray - formé auprès de Paul Delaroche à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris intégrée en 1842 - poursuivit sa vie durant la pratique de la peinture parallèlement à celle de la photographie, très rares sont ses tableaux retrouvés à ce jour. En 2002, dans le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.