Un tableau d’après Primatice convoité par Fontainebleau

29/5/18 - Souscription - Fontainebleau, Musée national du château) - Pendant le Festival de l’Histoire de l’Art, dont la nouvelle édition aura lieu du vendredi 1er au dimanche 3 juin, le public pourra découvrir au château de Fontainebleau où se déroule l’événement un tableau inédit du XVIe siècle, une copie d’excellente qualité d’après une composition de la Galerie d’Ulysse (ill.1).


1. Anonyme flamand ?
Minerve veille à la toilette d’Ulysse
Huile sur toile
Saint-Honoré Art Consulting
Photo : Saint-Honoré Art Consulting
Voir l´image dans sa page

Cette galerie, qui se trouvait dans l’aile sud de la grande Basse-Cour du château, avait été décorée par Nicollò dell’Abate d’après les dessins exécutés par Primatice. Cinquante-huit compositions représentant des épisodes de l’Odyssée se trouvaient sur les murs tandis que la voûte était peinte de sujets mythologiques à décor de grotesques. L’œuvre, longue de cent-cinquante mètres et qui prit pas moins de trente ans pour être réalisée, pendant les règnes de François Ier et d’Henri II, fut démolie sous celui de Louis XV. On la connaît aujourd’hui notamment grâce aux dessins préparatoires de Primatice, aux gravures que réalisa Theodore van Thulden et aux différentes copies anciennes qui subsistent aujourd’hui.


2. Francesco Primaticcio (1504-1570)
Minerve veille à la toilette d’Ulysse
Sanguine et rehauts de blanc - 21,3 x 30,1 cm
Stockholm, Nationalmuseum
Photo : Nationalmuseum
Voir l´image dans sa page

Le tableau exposé est l’une de ces copies, reproduisant la quarante-cinquième composition de la galerie : Minerve veille à la toilette d’Ulysse, qui se situe juste avant les retrouvailles avec Pénélope. Il était passé en vente à Dijon en mars 2016 mais sans que le sujet et le rapport avec Fontainebleau aient été identifiés. Le dessin préparatoire de Primatice est conservé au Nationalmuseum de Stockholm (ill. 2). Quant à l’auteur du tableau, il n’a pas été identifié, mais il est probable qu’il s’agisse d’un artiste flamand.


3. Ruggiero de’Ruggieri (documenté en 1540-vers 1596/1597)
Ulysse essaie son arc devant les prétendants
Huile sur toile - 148 x 205 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page
4. Ruggiero de’Ruggieri (documenté en 1540-vers 1596/1597)
Ulysse protégé par Mercure des charmes de Circé
Huile sur toile - 152 x 209 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page

Deux autres peintures (ill. 3 et 4) conservant le souvenir de compositions de la galerie d’Ulysse avaient été acquises en 1995, le peintre étant cette fois identifié comme le bolonais Ruggiero de Ruggieri, collaborateur de Primatice à Fontainebleau.
Les historiens de l’art présents en nombre à Fontainebleau seront invités à donner leur avis sur l’attribution du tableau nouvellement réapparu, tandis que le public sera appelé à la générosité : le château souhaite en effet l’acheter auprès d’Étienne Bréton (Saint-Honoré Art Consulting), pour un montant de 300 000 €, et souhaite le financer en partie au moins par le mécénat. S’il devait être acquis par le musée, il serait accroché dans la galerie de peinture, hélas trop souvent fermée, sauf pendant les trois jours du festival.

Publicité Christie's brèves juin 2018
Publicité Blanche Libourne

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.