Contenu abonnés

Un Ribera pour Orléans

25/1/23 - Acquisition - Orléans, Musée des Beaux-Arts - Saint Philippe n’est pas l’apôtre le plus facile à reconnaître ; rarement accompagné d’un dragon - la Légende dorée raconte qu’il vainquit celui qui demeurait dans les statues des idoles du temple de Hiérapolis - il est plus souvent doté d’une simple croix, instrument de son martyre [1], parfois à double traverse.


José de Ribera (1591-1652)
Saint Philippe, vers 1635
Huile sur toile - 95,5 x 69 cm
Orléans, Musée des Beaux-Arts
PHoto : MBA Orléans
Voir l´image dans sa page

Ribera le peignit à plusieurs reprises, notamment dans les séries que l’on appelle les Apostolados et qui se multiplièrent pendant la Contre-Réforme : constituées de treize tableaux, elles déclinent les apôtres autour du Christ, présentés le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.