Contenu abonnés

Un portrait de Thomas Lawrence offert au Fitzwilliam Museum


23/12/20 - Acquisition - Cambridge, Fitzwilliam Museum - Il arrivait que Thomas Lawrence ne terminât pas ses tableaux, à tel point que certains commanditaires attendaient des années avant de récupérer leur portrait pour lequel ils avaient d’ailleurs payé une avance. Lawrence peignait le visage puis se désintéressait du costume, laissant flotter des têtes sur une toile vierge. C’est le cas par exemple du portrait de Lady Ellenborough qui fut finalement donné à une amie du modèle.
À la mort du peintre, quelque 200 portraits plus ou moins inachevés furent ainsi répertoriés dans son atelier. Certains furent complétés par ses élèves ou ses disciples, comme le celui de Füssli repris par John Jackson, d’autres furent récupérés tels quels par leurs commanditaires, comme le portrait de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.