Contenu abonnés

Un portrait de Mengs pour l’Ashmolean

26/5/20 - Acquisition - Oxford, Ashmolean Museum - Du roi Charles III d’Espagne au pape Clément XIII, sans oublier les jeunes gens de la haute société qui entreprenaient le Grand Tour, Anton Raphaël Mengs peignit beaucoup de portraits de commande. Mais il représenta aussi ses amis, avec plus de naturel, attachant moins d’attention à la description de leur vêtement qu’à l’expression de leur visage. C’est le cas par exemple du marquis de Nibbiano dont l’effigie a été récemment acquise par le Getty (voir la brève du 20/1/20 ), c’est aussi le cas du portrait de Giuseppe Franchi, donné en 2019 à l’État britannique selon le « cultural gifts scheme » qui permet au donateur de bénéficier d’une réduction fiscale (ill. 1). L’œuvre se trouve désormais à l’Ashmolean Museum d’Oxford où elle a…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.