Contenu abonnés

Un nouveau Vouet pour le British Museum


30/12/20 - Acquisition - Londres, British Museum - Trois pastels inédits de Simon Vouet étaient proposés le 27 mai dernier chez Christie’s à Paris, au sein de la grande vente annuelle de dessins anciens initialement prévue pour le mois de mars mais reportée en raison de la crise sanitaire. Le plus important d’entre eux était indiscutablement le portrait du cardinal Mazarin, adjugé 165 000 € marteau [1] et immédiatement préempté par le Musée du Louvre (voir la brève du 27/5/2020) : on apprit ensuite que cette acquisition avait été financée par la Société des Amis du Louvre, qui rendait ainsi hommage à la mémoire de son ancien président Marc Fumaroli (1932-2020), éminent spécialiste de l’histoire de la littérature et du Grand Siècle, disparu aux premiers jours de l’été. Juste avant Mazarin, Christie’s avait placé dans son catalogue le seul pastel signé et daté des trois feuilles proposées : il s’agit du superbe portrait d’un homme âgé de soixante-quinze ans (ill. 1) dont on peut désormais révéler la destinée muséale puisqu’il a rejoint les collections du British Museum de Londres, qui l’a acquis pour 162 500 € avec les frais lors de la vente [2].


1. Simon Vouet (1590-1649)
Portrait d’un homme âgé de soixante-quinze ans, 1634
Pierre noire, sanguine, pastel, plume et encre noire - 17,6 x 15,6 cm
Londres, British Museum
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Le dessin possède un avantage certain sur les autres pastels de Vouet puisqu’il porte une date, parfaitement lisible en haut à droite, entre la mention AEtatis suae 75 et la signature de l’artiste. L’inscription apposée par l’artiste nous donne aussi l’âge du modèle mais pas son identité : on peut seulement supposer qu’il s’agit d’un personnage de la cour, comme la très grande majorité des protagonistes des autres pastels de l’artiste étudiés par Barbara Brejon de Lavergnée dans un article [3] du Burlington Magazine en 1982. Vouet s’éloignait parfois de ceux-ci ; on se souvient que…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.